picto_3

Détails de l’événement

Placer l’impératif écologique au centre du débat et embarquer les entreprises dans ce changement, tel est l’angle d’attaque de nombreux activistes et militantde la nouvelle génération.  

Conscients que le changement passera forcément par les patrons, certains jeunes font de cette revendication leur fer de lance et appelle de leurs vœux un véritable changement dans les entreprisesEn 2018, le collectif Pour Un Réveil Ecologique, regroupant étudiants et jeunes diplômés, dénonçait déjà le fait que, malgré les multiples appels des scientifiques, certaines entreprises semblaient sourdes à l’urgence climatique et continuaient leur trajectoire vers une catastrophe environnementale et humaine.  

Aujourd’hui, avec plus de 32 000 signataires du Manifeste Etudiant, le collectif a rencontré plus de 60 dirigeants d’entreprises et a permis d’ouvrir un espace de dialogue inédit entre les étudiants et les décideurs politiques et économiques. Si le monde économique s’ouvre peu à peu à cette question, le chemin est encore long. Et pourtant, il est indispensable.  

Car pour les talents de demain, hors de question de rejoindre une organisation qui fait la sourde oreille à la planète. Selon une étude*, deux tiers des étudiants des grandes écoles considèrent que les entreprises ne sont pas engagées et privilégient voire exigent le critère « impact environnemental » dans leur choix de carrière.  

Cette UP Conferences décryptera ces nouveaux militantismes qui visent à transformer l’entreprise pour une vision commune écologique et humaine.   

*Rapport Construire une relance durable réalisé par le Boston Consulting Group (BCG) et l’Association Française des Entreprises pour l’Environnement (Epe) le 9 juillet 2020. 

NOS INVITES

La jeune étudiante activiste Camille ETIENNE est porte-parole du mouvement On est prêt, lancé en 2018, qui porte également l’affaire du siècle. Elle se révèle cet été avec son duo artistique engagé de Pensée Sauvage « Réveillons-nous », un slam plaidoyer pour alerter sur l’urgence climatique et militer pour un retour à l’essentiel et un passage à l’action concret et audacieux 

Enseignant à Sciences Po Paris, Maxim BLONDEAU cofondé et préside Printemps écologique, le nouveau syndicat de salariés basé sur l’urgence écologique. L’éco-syndicalisme est une idée nouvelle : l’union des salariés pour mener nos organisations vers un modèle plus résilient et plus justeLe mouvement lance un appel : Portons la révolution écologique et sociale à l’intérieur des entreprises ! 

LE RENDEZ-VOUS

Lundi 7 décembre à 19h30

A partir du 14 décembre

  • En podcast sur les plateformes d’écoutes  
Inscrivez-vous à l’événement

Intervenant.e.s
Camille Etienne Porte Parole Mouvement "On est prêt"
Maxim Blondeau Cofondateur Printemps Ecologique
Sponsors :
Logo Veolia logo crédit coopératif