Article

En Bretagne, ces réparateurs de vélo à domicile font fureur

Happy-Cyclette est un service de réparation de vélos lancé en Bretagne depuis l'été 2020. Des techniciens de la petite reine se déplacent chez des particuliers, dans des entreprises et même des mairies pour réparer sur place freins, pneus et roues... Une initiative locale très appréciée par les cyclistes de plus en plus nombreux depuis le confinement.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Chris Becker / Unsplash
« Un vélo, s’il est bien entretenu, peut être utilisé toute une vie« , lance Ronan Pressard, l’un des fondateurs de Happy-Cyclette. Cet ancien professionnel de la vente d’équipements sportifs, (dans des enseignes bien connues comme Décathlon et Intersport) a cofondé, il y a un an, un service qui répond aux enjeux écologiques locaux : la réparation à domicile de vélos. 5 réparateurs sillonnent les 4 départements bretons, à bord d’une camionnette qui dispose de tout le matériel nécessaire pour réparer en un rien de temps les vélos classiques et même les vélos électriques. « Cela permet aux gens de gagner du temps, car il y a parfois beaucoup d’attente pour réparer les vélos neufs dans les grandes enseignes. Il faut aussi transporter son vélo, ce qui induit plusieurs allers-retours en voiture et n’aide pas la planète. Nous, nous venons chez les clients et nous réduisons l’empreinte carbone« , précise-t-il.

L’humain et l’écologie au cœur de la démarche

Les pièces détachées sont récupérées dans des filières locales françaises ou européennes. Les éléments usagers difficiles à recycler, comme les pneus, sont réutilisés par des artisans ou des artistes locaux qui les transforment, par exemple, en bijoux ou en sculptures. Les clients d’Happy-Cyclette sont majoritairement des particuliers (en territoire rural), mais aussi des entreprises et des collectivités. Certaines communes ont même attribué une place à Happy-Cyclette, les jours de marché, pour offrir ce service de proximité de réparation de vélos à leurs habitants. La réparation est en plein essor, mais les techniciens sont encore trop peu nombreux. « En Bretagne, il y a de nombreuses annonces de réparateurs de vélos non pourvues, c’est vraiment un métier très demandé. » Les Happy-réparateurs sont donc parfois formés au sein même de l’entreprise. « Nous valorisons le savoir-être et sommes ouverts aux profils atypiques. Nous avons, parmi nos salariés, une personne qui a un master d’économie et qui avait besoin de retrouver du sens dans son travail. Nous avons misé sur la formation continue et ça se passe très bien. »

Le vélo, un marché en plein essor

Selon les experts, 2020 a été une année spectaculaire pour la vente de vélos. D’après l’association professionnelle Union Sport et Cycle, les ventes de vélos ont augmenté de 117 % entre 2019 et 2020. Le vélo de ville reste le plus vendu (40 % de part de marché), le VTT à assistance électrique se classe deuxième (+46 % en volume). D’après la Confederation Of the European Bicycle Industry, les ventes de vélos électriques devraient passer de 3,6 millions d’unités en 2019 à 11 millions en 2025, en Europe. Et il faudra bien les entretenir. De quoi créer de nouveaux emplois respectueux de la planète, tout en offrant la possibilité de créer de nouvelles filières de l’économie circulaire. 

Ce qui pourrait vous intéresser

Apprenez à réparer votre vélo vous-même ! Article -
Par Philippe Lesaffre

Apprenez à réparer votre vélo vous-même !

En France, de plus en plus d’ateliers d’auto-réparation vous accueillent pour que vous puissiez réparer ou entretenir votre deux-roues. Au programme : échange de savoirs et bonne ambiance !

Solidarité
Un atelier de réparation de vélos collaboratif Article -
Par Philippe Lesaffre

Découvrez les villes les plus favorables au vélo

La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) a sondé les Français pour savoir quelles étaient les villes où il fallait bon pédaler.

Écologie
6 questions sur le vélo-partage Article -
Par Héloïse LEUSSIER

6 questions sur le vélo-partage

TOUT COMPRENDRE – L'avenir du vélo est-il dans le free floating, c'est-à-dire des deux-roues partagés que…

Solidarité