Article

Félix Tréguer : « Je veux partager l’énergie des expériences de résistance à travers l’histoire »

Félix Tréguer est chercheur associé au Centre Internet et société du CNRS et membre fondateur de la Quadrature du Net, association de défense des droits et libertés sur Internet. Son premier essai, L’utopie déchue, témoigne des espoirs et dérives que suscitent les nouvelles technologies informatiques, et fait écho au débat en cours sur l’utilisation des données personnelles face au coronavirus.
Par Antonin Padovani
Félix Tréguer de la Quadrature du Net

Le titre de votre livre peut paraître pessimiste, et pourtant sa lecture révèle autant votre désillusion face aux technologies qu’un récit enthousiaste des expériences de contre-culture qu’elles engendrent.

Mon point de vue sur l’état du monde n’est peut-être pas des plus optimistes, car il fait état d’une histoire de longue durée dans laquelle les rapports de domination sont profondément ancrés et durs à renverser. Et, en même temps, l’expérience, la lecture, le récit que font les personnes engagées dans des luttes, et qui réussissent malgré tout à créer des espaces de résistance et d’expérimentation, sont extrêmement revigorants. Tout en assumant un point de vue pessimiste sur les rapports entre pouvoir, émancipation et technologie, je veux partager l’énergie, la créativité et la pertinence des expériences de résistance à travers l’histoire.

 

Ce travail historique permet de faire des liens entre des événements passés, comme l’avènement de l’imprimerie ou du télégraphe, et l’ère du numérique. En quoi ce parallèle est-il pertinent pour analyser notre époque ?

Deux angles morts ont marqué un grand nombre de commentaires intellectuels et militants à l’endroit d’Internet. L’utopie des droits de l’homme qui, une fois consacrés, devaient suffire à nous protéger des dérives autoritaires, et une seconde utopie, peut-être encore plus problématique, selon laquelle le progrès technologique est forcément synonyme de progrès social et politique. Faire l’histoire de ces moyens de communication nous éclaire sur un éventail de situations qui, à travers les siècles, se reproduisent ou sont très similaires, que ce soit dans les luttes et les discours produits par les pratiques militantes ou du côté du pouvoir. Cette profondeur historique permet de gagner en pertinence dans l’analyse de notre situation actuelle, d’appréhender ces structures de pouvoir façonnées par les siècles et dont nous avons hérité.

Les gouvernements ne savent pas gérer une crise autrement qu’en renforçant les technologies de contrôle social.

La crise du Covid-19 donne lieu à des débats sur la nécessité d’exploiter les données personnelles pour lutter contre la propagation du virus. Certains parlent d’un cheval de Troie pour décrire des mesures prises dans l’urgence mais qui pourraient rester après la crise. Qu’en pensez-vous ?

Le coronavirus nous plonge dans une crise de grande ampleur, et l’État ne semble pas être en mesure d’y apporter autre chose qu’une réponse sécuritaire. Faute de savoir soigner les gens, ils combattent ce virus par des formes de contrôle des corps et des actions. Il y a clairement une stratégie du choc, compte tenu de l’état de sidération et de peur générale, qui permet d’amplifier certains dispositifs. Ça vaut pour les drones, et bientôt pour les formes de collecte de données personnelles pratiquées par les opérateurs télécom ou les plateformes numériques. Le débat sur le backtracking, solution dont l’efficacité reste extrêmement questionnable, résonne avec la tendance très large à généraliser la surveillance. Cette fuite en avant technocratique montre que les gouvernements ne savent pas gérer une crise autrement qu’en renforçant les technologies de contrôle social. L’enjeu de cette crise est donc de trouver les moyens de résister à cette banalisation.

Rejeter STOPCOVID par la Quadrature du net

La Quadrature du Net, dont Félix Tréguer est membre fondateur, s’est positionnée contre StopCovid, dénonçant une application « inutile, dangereuse pour nos libertés et [qui] pourrait même aggraver la situation sanitaire ».

Ce qui pourrait vous intéresser

Le patrimoine en partage grâce au numérique Article -
Par Héloïse LEUSSIER

Le patrimoine en partage grâce au numérique

EXTRAIT DU MAG - Quelques musées à travers le monde partagent des œuvres, en licence libre, sur Internet. En France, le musée de Bretagne est le plus avancé sur ce sujet.

Extrait du mag
La transition numérique sauvera-t-elle les campagnes ? Article -
Par Sandra Coutoux

La transition numérique sauvera-t-elle les campagnes ?

EXTRAIT DU MAG - La fermeture des petits commerces, la réduction des services publics de proximité ont nourri le sentiment d’abandon des territoires ruraux ces dernières années… Et si la révolution numérique était une réponse à l’isolement ?

Technologie
L'homme et le digital Article -
Par Sandra Coutoux

Frédéric Bordage : « Le numérique doit être un outil au service de l’humanité et non ce qui accélèrera sa perte »

Nos vies numériques pèsent lourdement sur l’environnement. Depuis 15 ans, Frédéric Bordage, fondateur du blog GreenIT.fr, s’interroge sur les alternatives pour lutter contre cette pollution invisible. Cet ancien développeur partage des bonnes pratiques et des retours d’expérience avec une communauté de 30 000 lecteurs-contributeurs.

Technologie