Article

A Paris, des psychologues bénévoles écoutent les habitants dans la rue

Une fois par mois, des psychologues et thérapeutes bénévoles installent leurs chaises dans les rues du quartier de la Goutte-d'Or, dans le 18e arrondissement de Paris, pour proposer leur écoute bienveillante aux passants. Une initiative qui pourrait s'étendre à d'autres villes en France.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Pixabay

« Le lien entre l’écouteur et l’écouté est assez immédiat. Les gens qui osent s’asseoir face à nous partagent assez vite leurs récits intimes« , explique Séverine Bourguignon, Gestalt-thérapeute, à l’initiative du projet des Écouteurs de rue. En 2018, cette habitante de la Goutte-d’Or depuis 14 ans se demande comment s’engager au sein de son quartier. Après avoir investi l’espace publique dans le cadre d’un projet artistique, le déclic intervient lorsqu’elle découvre des vidéos de Side Walk Talk (conversations de trottoirs) déjà mis en place à San Francisco, aux États-Unis. Un  an plus tard, en 2019, elle lance les premières sessions d’écoutes de rue avec des professionnels de l’écoute : des psychologues et des thérapeutes. Ils sont une quinzaine de bénévoles à se relayer une fois par mois.

La rue, une fenêtre sur le monde

Hommes et femmes défilent sur les chaises mises à disposition face aux thérapeutes. Ils sont âgés en moyenne entre 30 et 50 ans, et parlent parfois à un psy pour la première fois de leur existence. « Pour les personnes d’origine africaine, par exemple, parler à un psy n’est pas dans les habitudes culturelles« , analyse Séverine Bourguignon. La thérapeute s’intéresse d’ailleurs à l’ethnopsychiatrie, bien utile pour appréhender la diversité culturelle dans la thérapie. Elle souhaiterait former les bénévoles à cette approche. Plus globalement, la diversité des problématiques sociales et psychologiques qui émergent est large. De la fatigue des mamans solos à la solitude des personnes âgées, en passant par les traumas des migrants en situation irrégulière ou des problèmes de couple. « C’est pour cette raison que nous orientons toujours les personnes vers des structures du quartier pour qu’elles repartent avec des ressources et des adresses. »

Un échange d’humain à humain

« Nous sommes des professionnels de l’écoute. Nous savons comment créer un cadre sécurisé« , précise Séverine Bourguignon, qui salue la richesse des rencontres humaines qui se jouent sur ces chaises disposées en pleine rue. « Les gens repartent allégés, et nous rentrons enrichis. » Bientôt, les Écouteurs de rue pourraient naître à Rennes et à Nantes, sur l’impulsion d’anciens bénévoles parisiens. Le concept pourrait d’ailleurs s’étendre aux autres quartiers de la capitale. Pour y arriver, il faudrait de nouveaux bénévoles, prêts à donner de leur temps. Pour l’instant, chaque session dure deux heures, dispensées par cinq thérapeutes, une fois par mois. La porte est ouverte à tous les professionnels de la santé mentale qui souhaiteraient les rejoindre.

Pour aller plus loin :

Les prochaines sessions se tiendront le samedi 9 octobre de 14 heures à 16 heures et le 9 novembre de 13 heures à 15 heures, devant la Friche de la Table Ouverte, dans le 18e arrondissement de Paris.

Ce qui pourrait vous intéresser

À Montreuil Article -
Par Sandra Coutoux

À Montreuil, un atelier de rue pour cuisiner ensemble

INITIATIVE LOCALE - L'association Récolte urbaine installe une cuisine mobile dans un quartier populaire de Montreuil deux mercredi par mois, pour proposer des goûters participatifs aux enfants.  

Solidarité
Des douches gratuites pour les femmes SDF à Paris Article -
Par Sandra Coutoux

Des douches gratuites pour les femmes SDF à Paris

EN BREF - Les femmes en situation de grande précarité ont enfin un lieu où prendre soin d'elles à Paris. Des sanitaires publics leur sont aujourd'hui exclusivement réservés. Ce projet porté par le Samu social de Paris a été financé par plus de 700 donateurs et mécènes.

Solidarité
Article -
Par Philippe Lesaffre

"Agir à Lyon et ses alentours", le guide pour aider les citoyens à s'engager

L'asso Anciela sort la 3e édition du Guide pour agir à Lyon et ses alentours recensant les associations et les collectifs qui entendent construire un monde plus juste et écologique.

Solidarité