picto_3

Yves Coppens

Paléoanthropologue, Professeur honoraire au Collège de France

La mémoire, c'est la mémoire des gens, la mémoire des organes, des tissus, mais aussi la mémoire des choses. Pour raconter les 10 millions d'années de l'histoire de l'homme, depuis la séparation de notre route de celle de nos cousins les plus proches, les chimpanzés, les paléoanthropologues ne disposent que d'ossements et de dents, mais la mémoire de ces objets est prodigieuse. (Le présent du passé, L'actualité de l'histoire de l'homme (Odile Jacob, 2004)

 

Des menhirs de son enfance dans le Morbihan, Yves Coppens a gardé une passion insatiable pour la préhistoire et l’évolution humaine. Lui qui s’est fait connaître du grand public par la découverte de la célèbre Australopithecus afarensis Lucy en 1974, a commencé sa carrière par quelques travaux de fouilles en Bretagne, avant d’entrer au CNRS en 1956 alors qu’il n’a que 22 ans. D’abord stagiaire, puis chargé de recherches sur les époques du Tertiaire et du Quartenaire dans les régions tropicales de l’Ancien Monde, il a participé à de nombreuses expéditions en Afrique et en Asie du Sud-Est, et récolté lors de ses voyages d’impressionnants fossiles, et de vestiges importants de notre passé. De ces fouilles, il en ressortira de nombreuses études et théories sur les hominidés, parmi lesquelles celle de l’East Side Story, qui ont largement contribué à éclairer les origines de l’humanité.

En parallèle de ses expéditions, Yves Coppens a été nommé maître de conférences (1969), puis professeur et directeur (1980- 1983) au Muséum d’Histoire Naturelle, avant d’être élu titulaire de la chaire de paléontologie et Préhistoire au Collège de France (1983), et enfin nommé Président du Conseil scientifique de la sauvegarde de la Grotte de Lascaux (2010). Une ascension telle qu’il est aujourd’hui reconnu comme l’un des plus grands spécialistes français de l’évolution humaine, en témoigne les nombreuses distinctions qu’il a reçues parmi lesquelles sa nomination en 2006 par le président de la République au « Haut conseil de la recherche et de la technologie » pour « éclairer le chef de l’Etat et le gouvernement sur toutes les questions relatives aux grandes orientations de la nation en matière de politique de recherche« . Conseiller des élus, mais également grand pédagogue, Yves Coppens contribue activement depuis le début des années 2000 à la sensibilisation du grand public à l’Histoire des Hommes. A ce titre, il a participé à la réalisation de documentaires comme l’incontournable Odyssée de l’espèce (2003), et a publié de nombreux ouvrages, et plus récemment ses passionnantes mémoires Origines de l’Hommes, origines d’un homme (Odile Jacob, Janvier 2018).