picto_3
Évènement passé

Détails de l’événement

Et si le XXIe siècle sonnait l’avènement d’une société de partage ? Ce qui semblait être une douce utopie prend désormais forme dans de nombreux signaux annonciateurs de l’émergence d’un nouveau paradigme collaboratif. Catalysé par l’essor des outils technologiques et le développement de communautés en ligne, le partage a largement dépassé la seule consommation pour investir l’innovation, la production et créer de la valeur accessible à tous, tout au long de la chaîne, à travers les communs. Derrière ce mouvement collaboratif réside une idéologie forte : celle de favoriser le bien-être mondial à la quête de croissance, motivée, entre autres, par le changement climatique et l’épuisement des ressources naturelles. Les UP Conferences sont heureuses de s’associer à l’Open Bidouille Camp Provence pour interroger cet essor des communs, plaçant en son sein le partage et la bienveillance.

Théorisés de longue date jusqu’à leur consécration en 2009 par l’attribution du Prix Nobel d’Economie à l’un de leurs principaux théoriciens Elinor Ostrom, les communs touchent aujourd’hui à l’ensemble des pans de la société, pour en transformer les pratiques. D’abord réservé à la sphère numérique dont témoigne le succès de Wikipédia, célèbre encyclopédie en ligne collective, le mouvement investit désormais nos modes de consommation et de travail, avec l’essor des espaces de coworking et fablabs, voir même les administrations, à l’image du service Etalab qui agit pour la transparence et l’ouverture des données publiques. Ce sont autant d’indices qui expriment l’avancée d’un mouvement devenu incontournable, mettant à mal la prévalence de la propriété au XXe siècle pour dessiner les contours d’un modèle social basé sur l’échange, le partage, et la confiance entre citoyens, entreprises et administrations.

Trois experts seront présents pour analyser le mouvement des communs, dont l’essor fait espérer la réduction des inégalités. Donatella Solda Kutzmann est directrice de la Digital Transformation au Cabinet de la Ministre de l’Education Italienne, et préconise l’utilisation de la technologie pour favoriser la participation citoyenne à la chose publique. Damien Lanfrey quant à lui est un spécialiste de la politique et de l’innovation en tant que conseiller pour l’innovation au Cabinet de la Ministre de l’Education Italienne. Il a conçu en 2013 partecipa.gov.it permettant aux citoyens d’être consultés au sujet des réformes constitutionnelles. Jean-Benoît Zimmerman, économiste, directeur de recherche au CNRS-Greqam, a participé à l’écriture du livre de Benjamin Coriat Le retour des communs (Les Liens qui libèrent, 2015), et livrera à ce titre son expertise sur le renouveau de ces communaux collaboratifs.

Ensemble, ils dessineront les contours de cette nouvelle économie dont les valeurs appellent à la coopération. Quelles sont les leviers de motivation des communs ? Quelles sont les exemples les plus marquants de la réussite de cette production collaborative ? Le partage implique-t-il nécessairement la création de communs ? Quelles sont les réactions de la puissance publique face à ce mouvement ? A terme, est-ce que ce mouvement peut prévaloir sur le système capitalistique actuel ?

Organisé avec :
Intervenant.e.s
Damien lanfrey Conseiller pour l’innovation au Cabinet de la Ministre de l’Education Italienne
DONATELLA SOLDA KUTZMANN Directrice de la Digital Transformation au Cabinet de la Ministre de l’Education Italienne
Jean-Benoit Zimmerman Economiste, directeur de recherche au CNRS-Greqam
Jean-Pierre Lanfrey Enseignant à l’Université Aix-Marseille
Sponsors :
Logo Veolia logo crédit coopératif