picto_2
Évènement passé

Détails de l’événement

Il n’y a pas qu’à l’école que l’on parle de la semaine de quatre jours. Ce nouveau rythme a fait son apparition dans les entreprises en proposant aux salariés de réduire le nombre d’heures de travail par semaine ou bien de condenser le travail usuellement réalisé en 5 jours, en 4 jours. Encore au banc d’essai, cette nouvelle pratique qui nous vient de Nouvelle-Zélande séduit de plus en plus d’entreprises en France avec de nombreux bénéfices à la clé. Meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle, lutte contre le présentéisme et augmentation de la productivité sont quelques uns des avantages de cette réorganisation du temps de travail. A contrario, ce rythme peut augmenter le stress et la fatigue des salariés et venir en compétition avec les temps partiels.

Pour ce nouveau rendez-vous du Mouvement UP, organisé en partenariat avec Le Drenche, nous vous proposons de peser le pour et le contre de la semaine des 4 jours et voir comment cette nouvelle forme d’organisation du travail peut impacter le fonctionnement des entreprises. 

Les intervenants

L’entreprise YPREMA est l’une des premières à avoir fait le choix de la semaine des 4 jours. 20 ans après le début de l’expérimentation, Nelly Mbila, responsable des relations publiques, fait le bilan sur cette initiative et exposera les outils de conduite du changement qui ont été utilisé pour accompagner cette transformation.

Professeure de management à l’ESSEC, coach de dirigeant.e.s et spécialiste des problèmes d’interactions dans les entreprises, Isabelle Rey-Millet est convaincue que le management peut se “métamorphoser” dans toute organisation. Pour elle, l’intelligence artificielle, le numérique et la robotisation nous permettent de réaliser plus vite des tâches fastidieuses et sans valeur ajoutée. C’est l’occasion de repenser le monde du travail et surtout le temps qu’on y passe.

Caroline Diard est enseignant-chercheur en management des RH et droit à l’EDC Paris Business School. Elle préfère le télétravail à la semaine de 4 jours qui permet de libérer du temps de transport sur une journée et de redonner au salarié une liberté d’organisation en lui permettant de travailler à domicile, sans lui rajouter une dose de stress.

A écouter ou réécouter

COVID-19 : à la suite des mesures gouvernementales, l’événement est transformé en podcast. Retrouvez le contenu en intégralité ici

Retrouvez aussi toutes les émissions Mouvement UP et retransmission des événements ici.

Organisé avec :
Intervenant.e.s
Nelly Mbila Responsable des relations publiques YPREMA
Isabelle Rey-Millet Professeure de management à l’ESSEC
Caroline Diard Enseignant-chercheur en management des RH et droit à l’EDC Paris Business School.
Sponsors :