engagement des jeunes picto_3
Évènement passé

Détails de l’événement

L’année 2020 a été l’objet de toutes les tourmentes. Pour les jeunes, pour qui il est “dur d’avoir 20 ans en 2020”, les privations, les difficultés à nouer du lien, la précarité ont mené à une multitude d’appels au secours. Génération sacrifiée, les jeunes grandissent dans un contexte anxiogène : crise environnementale, économique, sociale, sanitaire… bon nombre de paramètres qui découragent et démoralisent. Alors que la santé mentale des étudiants est mise à rude épreuve, certains restent mobilisés pour l’intérêt général.

Si cette volonté de se faire entendre est peu présente dans les urnes, tous les autres moyens sont bons pour montrer leurs convictions : réseaux sociaux, actions associatives, mobilisations citoyennes… Cette jeunesse se démarque de par son envie de changement, de résilience et d’actes de grandes solidarités. La participation associative des jeunes est en hausse pour la troisième année consécutive. En 2020, 38 % des jeunes âgés de 18 à 30 ans indiquent ainsi faire partie ou participer aux activités d’une association.*

La jeune génération est parfois critiquée pour sa paresse et son individualisme. Il est grand temps de balayer ces clichés et mettre la lumière sur une jeunesse bel et bien engagée !

Les jeunes prennent la parole lors de cette UP Conferences, organisée en partenariat avec la Maison des métallos et vous partageront leurs combats menés pour un avenir équitable et inclusif !

*Source : INJEP (Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire.)-CREDOC, Baromètres DJEPVA sur la jeunesse – 2020

Nos invité.e.s

Farah Ajnaou a 23 ans, vient de Marseille et a effectué un service civique au sein d’Unis Cité l’an dernier. Forte de cette expérience, elle décide de rejoindre l’association en tant qu’ambassadrice, afin de témoigner de son engagement et donner envie au plus grand nombre de faire partie de cette aventure associative. Aujourd’hui, Farah lutte contre l’isolement des séniors et milite pour l’intégration des réfugiés.

Youssef Belghmaidi est membre de Saint-Denis Ville au Coeur, association organisatrice de la Pride des Banlieues. Egalement médiatrice numérique à Villeneuve-la-Garenne, Youssef étudie les questions queers intersectionnelles autour, notamment, des enjeux de médiations, de représentations, d’esthétique, de construction identitaire et d’intimité politique.

Spécialiste reconnue des études sur la jeunesse, Anne Muxel est directrice de recherches en sociologie et en science politique au CNRS. Elle a conduit en particulier plusieurs enquêtes et recherches sur le rapport des jeunes à la politique et a écrit de nombreux articles et ouvrages sur la construction de leurs représentations de la politique.

Maxence Tétard et Ariel Lebourdonnec sont deux étudiants de l’ESSCA Paris. Tenus par l’envie de donner du sens à leurs études, ils ont choisi de mettre à profit leurs enseignements au service d’un projet qui leur tient à coeur et en lien avec leurs convictions : la protection de l’environnement. Ensemble, ils ont lancé Cultiv’Toit, un projet d’agriculture urbaine pour sensibiliser les citadins à la végétalisation des toits de Paris. Ils font également partie de l’association Enactus.

Notre partenaire 

Etablissement culturel implanté dans le quartier de Belleville à Paris, la Maison des métallos propose de faire de l’art vivant une ressource au service de la transformation de la société, un levier pour accélérer le mouvement des Transitions au cœur des problématiques sociales et environnementales.

RÉÉCOUTER LA CONFÉRENCE

Organisé avec :
maison des metallos
Intervenant.e.s
Farah Ajnaou
Farah Ajnaou Ambassadrice Unis Cité
youssef
Youssef Belghmaidi Membre de Saint-Denis Ville au Coeur
annemuxel
Anne Muxel Directrice de recherches en sociologie et en science politique au CNRS
Ariel Le Bourdonnec Etudiant à l'ESSCA, co-fondateur et président de l'association Cultiv'Toit
maxence tétard
Maxence Tétard Etudiant à l'ESSCA, Vice président de l'association Cultiv'Toit