picto_3
Évènement passé

Détails de l’événement

Que ce soit au niveau économique, sociétal, politique ou environnemental, l’alimentation représente aujourd’hui un enjeu majeur. Pour certains, elle pourrait même être considérée comme un bien public, qui doit donc être maitrisé par tous les citoyens. Ainsi, on constate que les consommateurs recherchent de plus en plus de produits « locaux » : derrière cette notion, se mêlent des enjeux de qualité, d’impact écologique, de soutien au territoire, de valorisation des terroirs, mais aussi d’équité à la fois du côté des consommateurs et des producteurs. Mais comment ces enjeux peuvent-ils être réunis ? Comment construire ensemble de nouveaux modèles et systèmes alimentaires plus justes ? A la table des discussions pour cette nouvelle UP Conferences à St Etienne, les intervenants ont partagé leurs expériences, leurs recherches et leurs visions de ce qu’est, pourrait être ou devrait être la démocratie alimentaire.

Docteur en sciences de gestion et enseignante-chercheuse à l’UMR innovation à l’INRA de Montpellier, Dominique Paturel s’appuie à la fois sur son expérience de travailleuse sociale et sur son bagage de chercheuse pour aborder les questions de l’accès à l’alimentation durable pour tous. Ses travaux l’ont notamment amenée à travailler avec les Restos du cœur sur un dispositif d’approvisionnement local en fruits et légumes dans la région de Montpellier.

Pierre-Alain Prévost est salarié de l’association « De La Ferme Au Quartier » qui a été créée à St-Etienne avec l’ambition de concevoir et développer un système d’approvisionnement solidaire en circuit-court. Ce projet se concrétise notamment par la mise en place d’une plateforme de distribution locale aux particuliers de produits fermiers, par l’organisation de groupements d’achats, mais aussi, depuis cette année, par le développement de la plateforme afin de fournir des magasins spécialisés et professionnels en produits fermiers locaux.

Carole Chazoule est enseignante-chercheuse en sociologie à l’ISARA et membre du Laboratoire d’Etudes Rurales à l’Université Lyon 2. Son métier l’a conduite à porter un regard sociologique et socioéconomique sur les systèmes alimentaires, leur organisation, leur gouvernance ainsi que sur leur ancrage et leur impact sur les territoires. Depuis 2016, elle coordonne avec la Chambre Régionale d’Agriculture d’Auvergne Rhône-Alpes un projet de recherche PSDR intitulé SYAM pour « Systèmes Alimentaire du Milieu ». L’objectif de ce projet est de mieux comprendre la spécificité des systèmes entre circuits courts et longs qui se développent dans la région et de construire des outils pour les accompagner vers plus de durabilité et de résilience.

Porté par un collectif dont témoignera Anne Déplaude, le « Centre-ressources » du Treuil se construit à partir d’une ancienne ferme appelée à devenir le lieu emblématique des valeurs de l’agriculture paysanne, d’une consommation et d’une alimentation responsables et socialement transformatrices. Réunissant paysans, consommateurs et citoyens, il vise à sensibiliser, former, promouvoir et innover, communiquer, comme un « cluster » de l’agriculture paysanne et citoyenne.

Les échanges étaient animés par Olivier Bachelard, professeur à l’emlyon.

Organisé avec :
Intervenant.e.s
Olivier Bachelard Professeur à l'emlyon - Saint Etienne
Dominique Paturel Enseignante - chercheuse INRA
Pierre-Alain Prevost Association "De La Ferme Au Quartier"
Carole Chazoule Enseignante Chercheuse – Isara, Laboratoire d’Etudes Rurales, Université Lyon 2.
Anne Déplaude Viticultrice - Membre du centre de ressource du Treuil
Sponsors :