picto_3

Edgar Morin

Sociologue et philosophe. Directeur de recherche émérite au CNRS

Réforme personnelle et réforme sociétale - c'est-à-dire politique, sociale, économique - s'entendent de concert, elles doivent être menées de front et se nourrissent réciproquement. Les signaux sont faibles et disséminés, mais ils existent, et c'est sur eux que l'espoir doit être fondé (La Tribune).

 

Penseur de la complexité et humaniste planétaire, Edgar Morin est un homme qui a vécu plusieurs vies en une. Après une jeunesse dans la Résistance, Edgar Morin n’a pas hésité à explorer tout au long de son œuvre une diversité de savoirs et de domaines, telle que la sociologie, la philosophie, l’anthropologie, l’épistémologie ou encore le cinéma. La notoriété de ce théoricien singulier et transdisciplinaire a traversé les frontières et sa reconnaissance s’est faite mondiale, notamment dans le monde méditerranéen, en l’Amérique Latine, en Chine, en Corée ou encore au Japon. Aujourd’hui directeur de recherche émérite au CNRS et directeur honoris causa de plusieurs universités à travers le monde, Edgar Morin est sans conteste l’une des figures les plus emblématiques de la pensée contemporaine.

C’est pourquoi les éditions de l’Herne lui consacrent aujourd’hui l’un de leurs prestigieux cahiers, comprenant notamment son ouvrage Pour une crisologie (L’Herne, 2016) dans lequel il s’essaie à définir le mot « crise » pour mieux en envisager la sortie. Celui-ci s’inscrit dans la continuité de son œuvre, construite depuis son premier livre en 1946. Parmi les concepts essentiels de son travail se trouvent notamment la complexité et la reliance, qui ont irrigué ses 70 années de recherches. Ainsi, Edgar Morin n’a de cesse de décloisonner le savoir humain, relier la société à la nature, l’homme au cosmos, les sciences humaines aux les sciences naturelles, et d’analyser les liens et les imbrications de chacun de ses savoirs. Il émane de son œuvre inédite et colossale un engagement humaniste et une prise de conscience avant-gardiste de la nécessité de préserver notre « Terre-Patrie ». Edgar Morin présente ainsi à 95 ans une infatigable foi en l’avenir, lui qui répète : « mon optimisme vient de ma confiance dans la possibilité de l’improbable ».