picto_3

Dominique Bourg

Philosophe, ancien vice-président de la Fondation Nicolas Hulot

Il y a urgence à refonder nos institutions pour affronter démocratiquement les défis inédits du gouvernement du long terme (Libération).

 

Tant penseur que militant, Dominique BOURG est l’une des figures tutélaires de l’écologie politique. Son nombre impressionnant de diplôme témoigne de son appétence pour le monde académique et la matière grise. Il est en effet titulaire de pas moins de trois licences, deux maîtrises, deux DEA et même deux doctorats ! Devenu professeur des Universités, il conjugue ses compétences en philosophie à ses convictions écologiques en étant directeur du Centre du Centre de Recherches et d’Etudes Interdisciplinaires sur le développement durable à Troyes, puis directeur de l’Institut de politiques territoriales et d’environnement humain à Lausanne.

Théoricien convaincu, Dominique BOURG participe à de nombreuses instances pour défendre les intérêts écologiques dans la sphère politique. Il a ainsi participé à la rédaction de la Chartre de l’Environnement, intégrée en 2005 dans la Constitution française. Dans la droite ligne de son engagement, il a intégré le Conseil national du développement durable chargé de conseiller le Premier Ministre. S’il a depuis quitté cette instance, Dominique BOURG reste impliqué dans la défense de l’environnement, notamment au sein de la Fondation Nicolas Hulot. Convaincu que la prise en charge politique de la défense de l’environnement nécessite une refonte des institutions, il dirige en 2011 l’ouvrage Pour une 6e République écologique, dans lequel il défend notamment l’idée d’une création d’une Chambre parlementaire dédiée à l’environnement. Ce philosophe militant met donc à profit son académisme au service de la protection de l’environnement.