Article

Voy’agir, la plateforme qui facilite le tourisme durable

Voy’Agir, c’est la contraction de "voyager" et d'"agir". Il s’agit d’une plateforme collaborative de bonnes adresses responsables pour organiser ses voyages en fonction de l’engagement durable des établissements. Une bonne idée pour être en accord avec ses valeurs, même en vacances !
Par Charline FORNARI
Voy’agir
picto_1 Voy’agir, la plateforme qui facilite le tourisme durable

Les beaux jours arrivent et avec eux l’envie de voyager. Si au quotidien, vous avez pris l’habitude de consommer de manière plus responsable, difficile de tenir cet engagement dans une ville ou un pays que vous ne connaissez pas. C’est pourquoi, Marine de Beaufort et Mathieu Chevalier ont créé, en 2016, la plateforme collaborative voy’agir.org. L’idée, rendre plus accessibles les bons plans à impact positif pour la planète, en France comme à l’étranger, et permettre ainsi aux vacanciers de se baser sur les recommandations d’autres voyageurs pour pratiquer ce qu’on nomme, un tourisme durable.

Marine de Beaufort et Mathieu Chevalier, derrière le concept de Voy’agir.

En 2013, après une reconversion professionnelle, Marine de Beaufort décide de quitter la Défense pour réaliser une étude sur l’écotourisme en Amérique centrale. Sur place, elle fait face à la difficulté de trouver des établissements engagés dans l’écotourisme. Certains vantent des mérites qu’ils ne possèdent pas vraiment, quand d’autres, réellement engagés, ne communiquent pas sur ces aspects. Les guides classiques s’avèrent vite limités sur la question, donnant, à Marine de Beaufort, l’idée de lancer un « Tripadvisor » responsable.

Des bons plans responsables

Flutterby House, à Uvita au Costa-Rica, a mis en place un système de méthanisation et de récupération d’eaux grises (crédit : Flutterby House).

« Pourquoi choisir une auberge de jeunesse qui ne fait pas le tri, quand celle d’à côté le fait ? Pourquoi choisir un resto qui importe ses produits de l’autre côté de l’Europe, quand celui d’à côté choisi ses produits directement chez le producteur à 40 km ? », peut-on lire à propos de l’initiative, sur le site de financement participatif Ulule. Surement par manque d’informations…

Voy’Agir cherche donc à apporter les éléments nécessaires aux vacanciers pour faire les meilleurs choix et donner leur avis. La plateforme souhaite également apporter plus de visibilité aux auberges, aux restaurants et aux multiples centres d’activités engagés pour la planète et la société.

Exemple avec l’auberge Flutterby House située à Uvita au Costa-Rica, une petite ville peu touristique de la côte pacifique de l’île. L’hébergement a mis en place un système de méthanisation pour réutiliser certains déchets en source d’énergie et un dispositif pour le retraitement des eaux grises. Parallèlement, les bâtiments n’ont été construits qu’en bois issus de forêts locales, où les arbres sont replantés.

À lire aussi : La clé verte de vos vacances

« Voyager de manière responsable n’est pas difficile »

Pour l’heure, 200 adresses sont déjà répertoriées dans plus de 25 pays du monde. « Les établissements en questions sont référencés par d’autres voyageurs, qui participent à leur tour à un tourisme plus responsable, en valorisant les engagements des établissements qu’ils ont aimés », précise Marine de Beaufort au site Business o feminin. « L’objectif est de soutenir et permettre le développement des établissements engagés dans des démarches responsables, tout en sensibilisant le grand public au fait que voyager de manière responsable n’est pas difficile », poursuit-elle.

Le modèle de financement du site est plutôt original puisqu’il consiste « à vendre des guides 100% responsables et 100% personnalisés grâce aux informations réunies dans la base de données de la plateforme », décrit la fondatrice.

Marine de Beaufort explique le concept de Voy’agir