Article

Résultats de la consultation citoyenne sur le cannabis : les Français en manque ?

Interdiction, dépénalisation ou légalisation... Les citoyens étaient invités à répondre à une grande consultation citoyenne en ligne. Et les résultats montrent que la légalisation n'est définitivement plus un sujet tabou en France.
Par Geoffrey Chapelle
Cannabis
picto_1 Crédit : David Gabrić / Unsplash

La mission d’information commune sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis a sondé les citoyens sur la question du cannabis, après avoir étudié ses différents usages, tant thérapeutique, bien-être que récréatif.

Une grande consultation citoyenne était en ligne sur le site de l’Assemblée nationale depuis le 13 janvier sur la politique actuelle de la France vis-à-vis du cannabis. L’occasion pour chacun d’exprimer son avis sur les politiques de prévention et de répression menées jusqu’à maintenant, mais aussi de donner sa vision sur l’avenir de la petite plante verte en France.

Les Français enclins à autoriser la consommation de cannabis

La consultation s’est achevée ce dimanche 28 février et quelque 253 194 citoyens y ont participé. Une assez faible participation au final, qui peut toutefois s’expliquer par le manque de communication autour de l’évènement. Voici les résultats.

Concernant leur rapport au cannabis :

  • 31 % ont déclaré ne jamais avoir consommé de cannabis,
  • 38 % en consomment occasionnellement,
  • 17 % en consomment régulièrement,
  • et 14 % en consomment quotidiennement.

Le cadre légal qu’ils envisagent :

  • 81 % sont d’accord avec une autorisation de la consommation et de la production dans un cadre régi par la loi,
  • 14 % se déclarent favorables à une dépénalisation,
  • Près de 5 % sont pour un renforcement des sanctions,
  • Moins de 1 % pour le maintien du cadre légal actuel.

Le commerce du cannabis en France :

  • 62,4 % souhaitent une commercialisation du cannabis dans des boutiques spécialisées,
  • 24,2 % en vente régulée sur le modèle de l’alcool,
  • 8,6 % dans les bureaux de tabac,
  • et 3,8 % en vente libre.

Enfin, 86 % des citoyens ayant répondu souhaitent que l’État autorise la culture du cannabis chez soi.

La Mission d’information commune sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis

Président : Robin Reda (Les Républicains)

Rapporteur général : Jean-Baptiste Moreau (La République en Marche)

Créée en janvier 2020 et composée de 33 députés, issus de divers groupes politiques, la mission consacre essentiellement ses travaux aux :

– différents usages du cannabis (thérapeutique, bien-être et récréatif)

– expériences de dépénalisation ou de légalisation du cannabis dans les différents pays du Monde (Canada, États-Unis, Pays-Bas…)

Ce qui pourrait vous intéresser

«Les propriétés relaxantes du cannabis sont une idée reçue» Article -
Par Héloïse LEUSSIER

Cannabis : « S'il est consommé de manière occasionnelle, un produit n'est pas plus grave qu'un autre »

Le 20 avril a lieu la journée internationale du cannabis dans le monde. À cette occasion, Mouvement UP le mag se penche sur ce sujet qui fait débat. Chloé Lucet est psychiatre addictologue à l'hôpital Saint-Anne, à Paris. Nous l'avons interrogée sur les risques et les potentiels bienfaits de cette plante.

Dossiers
«Les propriétés relaxantes du cannabis sont une idée reçue» Article -
Par Geoffrey Chapelle

Les apports du cannabis pour l’homme, la nature... et la France

Le 20 avril prochain aura lieu la journée internationale du cannabis dans le monde. L’occasion de faire le point sur l'utilisation de cette plante tant décriée en France et sur les perspectives verdoyantes qu’elle pourrait offrir à l'agriculture et l'économie française.

Dossiers
C'est fou tout ce qu'on peut faire avec du chanvre ! Article -
Par Héloïse LEUSSIER

C'est fou tout ce qu'on peut faire avec du chanvre !

DÉCRYPTAGE – Le chanvre est souvent réduit à la consommation de cannabis fumé. Pourtant, il peut…

Écologie