Article

Une carte pour recenser les installations abandonnées en montagne

L'association Mountain Wilderness a lancé une carte interactive pour inciter les randonneurs à répertorier les installations abandonnées en montagne, comme d'anciennes remontées mécaniques ou de vieilles structures militaires.
Par Philippe Lesaffre
picto_1 Crédit : Florian Blondeau / Getty Images

Depuis plus de 20 ans, l’association Mountain Wilderness défend la beauté et la richesse des différents massifs de France. Cela passe par le recensement régulier d’installations diverses et variées qui n’ont jamais été démontées alors qu’elles sont obsolètes et abandonnées, parfois depuis plusieurs années. Il peut s’agir de tôles et de barbelés d’origine militaire, des débris d’obus sur un ancien champ de tir, d’ex-relais radio délabrés, des remontées mécaniques qui ne sont plus utilisées, des restes de téléski, des balisages sous forme de poteaux en bois.

60 opérations de démontage en 20 ans

Autant de déchets que l’association ne peut recenser seule dans son coin. Pour l’aider dans cette (noble) entreprise, elle a mis en place une carte en ligne interactive pour inciter le plus grand nombre à répertorier tout ce qu’il trouve sur sa route, par exemple lors de ses randonnées dans les espaces de montagne, du Massif central aux Alpes en passant par le territoire des Pyrénées. Car, au-delà de l’aspect visuel, ces détritus dégradent le sol, gênent la végétation et les espèces animales et peuvent entraîner une pollution des cours d’eau.

C’en est assez pour Mountain Wilderness qui, depuis deux décennies, a monté une soixantaine d’opérations de démantèlement des matériaux abandonnés ou des constructions désuètes avec l’aide de nombreux acteurs. Ce sont les propriétaires des lieux, les collectivités, les mairies ou encore les parcs naturels ou d’autres associations. Un travail de longue haleine, complexe à organiser.

mountain wilderness