Article

Louez votre matériel de sport qui dort dans votre garage

Vous n'avez pas utilisé votre tente, vos skis ou vos gants de boxe depuis longtemps ? La plateforme collaborative Trippez vous permet de louer les équipements sportifs et de loisirs que vous n'utilisez pas au quotidien à des particuliers passionnés de sport, le temps d'un week-end, par exemple.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Alice Donovan Rouse / Unsplash

Chaque année, 200 millions d’articles de loisirs et de sport sont vendus en France, mais nombre d’entre eux ne quittent le garage que quelques jours par an. C’est notamment le cas d’une tente, qui ne sort en moyenne que 7 nuits par an, ou encore de nos raquettes à neige, notre stand up paddle ou notre vélo.

C’est en faisant ce constat qu’Alexandre Plougonven a décidé de créer, avec Benoît Tauty, Trippez, une plateforme inspirée de l’économie collaborative. “Nous étions déjà utilisateurs de nombreux sites collaboratifs comme Blablacar, Airbnb, Couchsurfing, Ouicar, Wikicampers, Workaway… Nous pratiquons beaucoup de sport, et nous avions à cœur de créer une activité qui contribue à lutter contre la pollution et le gaspillage“, explique Alexandre. On trouve ainsi, sur la plateforme, un réchaud de camping à louer pour 2 euros par jour, une planche de surf à 25 euros la journée….

Vers du tourisme écoresponsable

L’objectif est de promouvoir des vacances durables. En louant un canoé, par exemple, chez un particulier lors d’un week-end, vous faites à la fois une rencontre et une bonne affaire. “Les prix des locations varient en fonction de la valeur du matériel proposé, nous proposons des systèmes de cautions via la plateforme“, poursuit Alexandre. On peut ainsi trouver, sur le site, de nombreux équipements très prisés par les randonneurs, comme des sacs de couchage de montagne, des tentes, des sacs à dos…

La plateforme est née à Pau où elle connaît un franc succès et commence à être utilisée dans d’autres départements. Pas étonnant pour ses créateurs, puisqu’elle a vocation à être nationale. Plus globalement, le concept intéresse aussi les clubs sportifs amateurs, qui pourraient trouver ici une source de revenus supplémentaire.