Article

Un nouveau prix écolo au Festival international de la BD d’Angoulême

La 49e édition du Festival international de bande dessinée (FIBD) d’Angoulême, qui se tiendra du 27 au 30 janvier 2022, verra l’introduction d’un nouveau prix. Il récompensera la meilleure BD ayant pour thème l'écologie.
Par Geoffrey Chapelle
picto_1 Crédit : DR

Après le Prix Tournesol, décerné en marge du palmarès officiel du festival depuis 1997, à l’initiative des Verts (aujourd’hui Europe Écologie Les Verts), et qui récompense le meilleur album traitant des questions écologiques et/ou sociales, les organisateurs du FIBD ont décidé d’officialiser un prix du même genre.

Ce nouveau prix se nomme le Prix Eco-Fauve Raja, et récompensera la meilleure BD traitant de sujets écologiques dans ses bulles. Une façon pour les organisateurs de saluer l’engagement des artistes en faveur de l’environnement, et celui du festival par la même occasion : « Parce que l’écologie est l’enjeu majeur du présent et de l’avenir et que la bande dessinée, à l’instar de tous les arts, est traversée par les questions de société, de nombreux·euses auteur·trice·s se sont emparé·e·s du sujet. »

La sélection des sept BD concourant à ce prix a été révélée mardi 23 novembre, au Palais de la Porte Dorée :

  • Agughia de Hugues Micol (Dargaud)
  • Le droit du sol : journal d’un vertige de Etienne Davodeau (Futuropolis)
  • Mégantic, un train dans la nuit de Christian Quesnel et Anne-Marie Saint-Cerny (Ecosociété)
  • Urgence climatique : il est encore temps ! avec le scénario d’Ivar Ekeland et les dessins d’Etienne Lécroart (Casterman)
  • La désolation avec le scénario d’Appollo et les dessins de Christophe Gaultier (Dargaud)
  • Le monde sans fin de Jancovici et Blain (Dargaud)
  • Les oiseaux de Troubs (Futuropolis)

Qui dit récompense officielle dit remise officielle. Celle-ci sera effectuée par le Comité de sélection le 30 janvier 2022 au Théâtre d’Angoulême.

Ce qui pourrait vous intéresser

la jeune femme et la mer Article -
Par Philippe Lesaffre

« La jeune femme et la mer », un bain de nature signé Catherine Meurisse

Dans sa dernière bande dessinée, Catherine Meurisse nous présente une artiste à la recherche de sa prochaine œuvre. La dessinatrice, en particulier pour Charlie Hebdo, propose avec "La Jeune Femme et la mer" un conte philosophique, contemplatif et nous emmène en voyage au Japon, au plus près de la nature.

Culture
Jungle Beef Article -
Par Geoffrey Chapelle

Jungle Beef : la forêt vierge victime de l’argent sale

Quand un biologiste se rend au Honduras pour un reportage scientifique et se rend compte des atrocités commises par une organisation mafieuse sur le vivant, ça donne « Jungle Beef », une bande dessinée saisissante.

Culture
Article -
Par Sandra Coutoux

ReSisters, un roman graphique écoféministe

2030. Dans un univers légèrement dystopique marqué par la course au profit, l'épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tentent tant bien que mal de vivre leur vie. Dans ReSisters, de Jeanne Burgart Goutal et Aurore Chapon, à paraître le 28 octobre aux éditions Tana, on en apprend davantage sur la richesse du mouvement écoféministe.

Culture Écologie