Article

Un livre pour découvrir les plantes sauvages comestibles

L'éthnobotaniste François Couplan sort un nouveau livre pour nous inciter à pratiquer la cueillette de plantes sauvages. Si certaines sont bien toxiques, d'autres sont comestibles et même à croquer crues.
Par Philippe Lesaffre
plante sauvage
picto_1 Crédit : Kohei Hara / Getty Images

On peut à nouveau sortir du rayon de 10 km pour se promener ; l’occasion, pourquoi pas, de découvrir les plantes sauvages, dont de nombreuses sont comestibles. L’auteur et ethnobotaniste François Couplan nous y encourage dans son nouveau livre paru chez Glénat, Découvrir et utiliser nos plantes sauvages comestibles.

Un ouvrage utile pour en apprendre davantage sur les végétaux, si nombreux, si variés. Sur Terre poussent en tout 400 000 espèces de plantes et, parmi elles, environ 20 000 végétaux ont été (ou le sont encore) consommés par des êtres humains. En Europe, 1 600 plantes consommées (ou l’ayant été) ont été recensées, dont un millier en France (sur 4 800 espèces sur notre sol). François Couplan nous invite à comprendre comment ces plantes sauvages poussent, pourquoi elles ont besoin de lumière et quelles sont les différentes familles d’espèces disponibles sur nos terres. Son livre nous pousse à nous lancer dans une partie de cueillette.

Attention, néanmoins, à être sûr de ce que l’on ramasse pour la consommation. Il faut être certain de son coup, car de nombreuses espèces restent dangereuses et toxiques. Et c’est parfois assez compliqué car des végétaux que l’on déguste peuvent s’avérer toxiques. Il en va ainsi de l’asperge. Si les turions (les bourgeons se développant dans la partie souterraine des plantes) restent comestibles, ce n’est pas le cas des fruits de la plante. Tant mieux, on ne les consomme pas, mais l’auteur tenait à apporter cette précision.

“Il faut observer la nature”

Tel est l’objectif de l’auteur : informer, et vous pousser à rester curieux et vous inciter à ouvrir l’œil face contre terre. François Couplan vous propose des fiches pratiques de certaines plantes, visant à distinguer les végétaux toxiques de celles qui sont comestibles, à éviter toutes confusions, et à mieux appréhender les vertus des plantes sauvages.

Le livre vous indique où aller pour les traquer, à quelle période on peut cueillir et, surtout, il vous initie à l’art de la cueillette pour « prendre » ce que l’on consomme et rien de plus. Les cueillir, puis les déguster. Certaines, triées, lavées, sont bonnes à croquer crues (comme les tiges de bardane). En salade, aussi, telles les jeunes feuilles du plantain majeur ou du pissenlit. Sur cette dernière, à récolter presque toute l’année, tout se mange, de la racine, crue ou cuite, au bouton floral, à ajouter aux salades, en passant par les fleurs, à infuser, par exemple. L’éthnobotaniste vous soumet quelques idées de recettes à base de plantes. Au menu : du pesto, de la soupe, de la quiche d’égopode ou un sorbet d’épiaire.

 “Il faut observer la nature” : retrouvez notre entretien de François Couplan, paru en 2020.

 

Ce qui pourrait vous intéresser

Les plantes et les humains Article -
Par Philippe Lesaffre

François Couplan : "On doit abandonner notre place du centre du monde"

L’ethnobotaniste François Couplan nous invite, dans cet entretien, à nous reconnecter à la nature. Il en va de la survie de notre humanité.

Écologie
3 idées pour cultiver dans sa cuisine Article -
Par Héloïse LEUSSIER

3 idées pour cultiver dans sa cuisine

C’est dimanche, c’est le printemps, et si vous en profitiez pour vous mettre à la culture…

Solidarité
5 applications utiles pour vos balades en forêt Article -
Par Geoffrey Chapelle et Philippe Lesaffre

5 applications utiles pour vos balades en forêt

Connectez-vous à la nature ! Arrive bientôt la période des promenades dans les bois, des randonnées, de la cueillette ou de la découverte de la biodiversité pour les plus jeunes. Mouvement UP a sélectionné pour vous cinq applications qui vous permettront de mieux connaître et mieux comprendre la nature qui vous entoure.

Technologie