Article

“Transition intérieure” : un mooc pour provoquer l’envie d’agir

Si on a de plus en plus conscience des problèmes et des enjeux, pourquoi n'agissons-nous pas davantage pour la planète ? Le mouvement Colibris vous propose un mooc pour vous guider dans votre transition intérieure.
Par La rédaction
marche climat
picto_1 crédit : Tobias (Unplash)

Un an après le début de la pandémie, le chiffre a peut-être évolué. D’après une étude menée par Harris Poll il y a trois ans, 72 % des personnes âgées de 18 à 34 ans déclaraient souffrir de symptômes caractéristiques de l’éco-anxiété. Ce sentiment d’angoisse ou de stress ressenti face aux dérèglements climatiques qui prennent de l’ampleur, face à notre environnement perturbé en raison des actions humaines.

Le mouvement Colibris, lancé sous l’égide de Pierre Rabhi et de Cyril Dion, accompagne des citoyennes et citoyens qui conçoivent, à leur échelle, un monde plus durable, plus juste et égalitaire, plus respectueux du vivant. Objectif : entraider, mettre en relation des porteurs de projets, mais aussi informer, sensibiliser, via l’Université des colibris et les formations en ligne gratuites. La dernière en date tombe à pic en cette période de crise, si particulière, si stressante : il s’agit d’un mooc pour mettre en lumière la question de la transition intérieure.

Participer à l’émergence du monde de demain

Ce mooc – “Transition intérieure” – peut concerner les personnes touchées par les dérèglements climatiques, mais aussi des initiateurs de projets solidaires et écologiques en quête de sens, des acteurs de luttes sociales, citoyennes et environnementales, parfois mobilisés dans des missions de désobéissances civiles.

La prise de conscience concerne de plus en plus de monde… Néanmoins, il y a parfois cette impression que ce n’est pas assez face à l’ampleur des enjeux climatiques et économiques. Comment ne pas se décourager ? Comment contourner les obstacles, les blocages, parfois internes, pour pouvoir sauter le pas et agir plus sereinement sur cette Terre qui brûle ? Comment composter nos émotions face à l’état du monde, et ainsi participer à l’émergence du monde de demain ?

Le mooc tente de vous guider. Parmi les intervenants, il y a Gauthier Chapelle (ingénieur agronome, docteur en biologie), Olivier De Schutter (juriste et professeur de droit international, rapporteur spécial de l’ONU sur l’extrême pauvreté), Rob Hopkins (fondateur du réseau Villes en Transition), ou encore Illios Kotsou (méditation de pleine conscience et membre d’Extinction Rebellion).

Envie de vous inscrire ? Rdv ici.

mooc Colibris transition intérieure

(Crédit: Colibris)

Ce qui pourrait vous intéresser

l eco anxiété ne passera pas par moi Article -
Par Philippe Lesaffre

Comment se passer d'éco-anxiété : une BD donne quelques pistes

De plus en plus de citoyens, conscients de la destruction de la planète, se mettent à agir, individuellement ou en collectif. Certains angoissent en listant les multiples challenges à relever. Comment y remédier ? Dans sa dernière BD, « L’Eco-anxiété ne passera pas par moi », l'auteure Elise Rousseau apporte quelques conseils.

Bien-être
Forêts Podcast -
Par La rédaction

Eco-anxiété : agir pour la transition sans dépression

Eco-anxiété, dépression climatique, solastalgie… Derrière ces formules se cachent des émotions, des angoisses, de la tristesse, une colère ressentie à l'encontre de l’effondrement des écosystèmes et l’inertie collective… Comment y faire face, quelles sont les solutions pour transformer l’éco-anxiété en puissance d’action ?

Société Écologie
L'écologie personnelle : pourquoi prendre soin de soi est bon pour la planète Article -
Par Sandra Coutoux

L'écologie personnelle : pourquoi prendre soin de soi est bon pour la planète

IDEES- Burn-out, dépression, mal-être, éco-anxiété ne sont-ils pas les symptômes d'une société à bout de souffle ? Pour Caroline Durand, kinésiologue, prendre soin de son bien-être physique et mental est essentiel pour bien prendre soin de l'environnement.

Écologie