Article

ReSisters, un roman graphique écoféministe

2030. Dans un univers légèrement dystopique marqué par la course au profit, l'épuisement des ressources et la restriction des libertés, sept personnages tentent tant bien que mal de vivre leur vie. Dans ReSisters, de Jeanne Burgart Goutal et Aurore Chapon, à paraître le 28 octobre aux éditions Tana, on en apprend davantage sur la richesse du mouvement écoféministe.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Tana éditions

Dans ce roman graphique d’anticipation, on découvre les ReSisters, une communauté en rupture avec le système « capitaliste patriarcal néocolonial », où s’invente un mode de vie inspiré des idéaux écoféministes. Refusant le sacro-saint  » progrès  » sans pour autant aspirer à un  » retour en arrière « , les ReSisters explorent des idées, des rituels, des actions de désobéissance, pour régénérer le monde à la lumière des enjeux contemporains.

En toile de fond, une question : comment des personnes sans pouvoir ni argent peuvent-elles changer le monde et le rendre à nouveau désirable ? Les dessins sont signés par l’illustratrice rennaise Aurore Chapon, qui avait déjà illustré le très beau livre Après la pluie, horizons féministes, publié en octobre 2020, porté par le collectif Les Engraineuses. Nous avions d’ailleurs interviewé l’une des fondatrices de ce collectif Alice Jehan, que vous pouvez retrouver ici. 

Au fait, l’écoféminisme c’est quoi ?

C’est un mouvement qui met en parallèle le capitalisme, qui exploite la nature et ses ressources, et la société patriarcale qui oppresse les femmes. C’est la philosophe française Françoise d’Eaubonne qui est la pionnière de l’écoféminisme. Ses écrits et ses idées sont diffusés après la publication du rapport Meadows en 1972, qui met en évidence les limites d’un modèle économique basé sur la croissance, et qui appelle à y mettre fin pour préserver le système mondial d’un effondrement. Près de 50 ans après la création du concept d’écoféminisme, de nouvelles générations de femmes se réapproprient ce combat, dans un contexte d’urgence climatique mais aussi de nouvelle vague féministe. La philosophe française Emilie Hache, par exemple, maîtresse de conférence à l’université de Nanterre et experte de l’écologie politique est l’une des voix de ce mouvement.

 

 

Ce qui pourrait vous intéresser

Article -
Par Sandra Coutoux

Qu'est-ce que l'écoféminisme ?

Quels sont les liens entre écologie et féminisme ? Pour répondre à cette question, les autrices Solène Ducrétot et Alice Jehan, cofondatrices du collectif Les Engraineuses, donnent la parole à une soixantaine d'intervenants dans le livre "Après la pluie, horizons féministes", en librairie le 15 octobre 2020.

Écologie
3 livres écolos pour les enfants Article -
Par Sandra Coutoux

3 livres écolos pour les enfants

Comment parler des enjeux environnementaux sans angoisser les enfants, mais au contraire, en leur donnant des clés pour agir ? Voici notre sélection de trois livres jeunesse inspirants.

Écologie
5 entrepreneuses engagées pour la planète Article -
Par Louise Pluyaud

5 entrepreneuses engagées pour la planète

À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, UP le mag vous présente cinq…

Écologie