Article

Qui sont ces multinationales qui brûlent la planète ?

100 entreprises à travers le monde sont à elles seules responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre planétaires. Dans son nouveau livre, "Criminels climatiques", à paraître le 13 janvier prochain, le journaliste de Médiapart Mickaël Correia s'intéresse à trois géants des énergies fossiles. Une enquête édifiante sur la responsabilité des lobbys dans la crise climatique.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Colton Sturgeon / Unsplash

Leurs noms sont peu connus du grand public, mais leur impact sur notre futur est gigantesque. Aramco (entreprise pétrolière saoudienne), Gazprom (entreprise gazière russe) et China Energy (entreprise minière chinoise) sont les trois premières multinationales qui produisent le plus de Co2 dans le monde. « Ces criminels climatiques », comme les décrit Mickaël Correia dans son livre-enquête, ne reculent devient rien pour maintenir notre addiction au carbone. Le journaliste de Médiapart dévoile la manière dont ces firmes règnent sur le monde, en nourrissant le chaos climatique.

Le soutien de la finance aux entreprises les plus polluantes

On découvre ainsi qu’entre 2015 et 2019, les principales banques d’investissement internationales ont fourni 2 000 milliards de dollars aux multinationales pétrolières, gazières et minières. Des chiffres en augmentation alors même que les rapports du GIEC et l’accord de Paris appelaient à freiner les investissements dans les énergies fossiles. Le profit à court terme semble donc être clairement plus important que l’avenir de la planète et de ses habitants… En France, de 2016 à 2020, l’industrie bancaire a accru de 19 % par an en moyenne ses financements dans les énergies fossiles.

La toute puissance de l’industrie du plastique

Une tonne de plastique finit dans les océans toutes les trois secondes. Les débris plastiques se retrouvent dans 40 % des organismes des oiseaux de mer, au sommet de l’Everest, et jusque dans l’eau du robinet sous forme de microplastiques. Le plastique provient à 99 % des énergies fossiles. Selon l’Agence internationale de l’énergie la pétrochimie mondiale devrait encore croître d’un tiers d’ici 2030.

Quelles solutions face au capitalisme fossile ?

Le  journaliste met également en lumière les actions de désobéissance civile en Allemagne, en juillet 2021, qui ont bloqué le projet de terminal gazier de Brunsbüttel, à coté de Hambourg. On se souvient du combat des Amérindiens Sioux de Standing Rock qui avaient obtenu, après 4 ans de lutte, l’arrêt de la construction d’ un immense oléoduc appartenant à l’industrie pétrolière américaine Dakota Access Pipeline. L’auteur pense aussi que mettre fin aux crimes climatiques passera par une lutte à la fois pour la justice sociale et contre le néocolonialisme. Une convergence des résistances pour stopper ces multinationales climaticides.

 

A lire : Criminels climatiques, de Mickaël Correia.

Éditions La découverte.

En librairie le 13 janvier 2022.

Ce qui pourrait vous intéresser

News -
Par La rédaction

MOUVEMENT UP #6 disponible maintenant – Le capitalisme mérite-t-il une seconde chance ?

Comment, et à quel moment, ce modèle a-t-il basculé ? Est-ce irréversible ? Peut-on revoir les priorités de cette matrice et mettre l’homme et la planète au cœur de la réflexion ? Si tel n’est pas le cas, quels chemins pouvons-nous emprunter et à quel prix ? MOUVEMENT UP investigue, pour vous, sur une réforme du capitalisme !

Écologie Consommation Culture
Article -
Par Sandra Coutoux

Entretien avec Pablo Servigne et Gauthier Chapelle : "Si nous continuons à cultiver l’individualisme, nous risquons de disparaître"

Et si la loi du plus fort n’était qu’un mythe dépassé ? Et si, au contraire, l’entraide et la solidarité pouvaient aider l’humanité à faire face aux crises écologiques et sociales ? Dans L’entraide, l’autre loi de la jungle, les docteurs en biologie Pablo Servigne et Gauthier Chapelle déconstruisent des croyances obsolètes en s’appuyant sur l’observation du vivant.

Solidarité
L'Effondrement Article -
Par Sandra Coutoux

L'Effondrement, la série télé à ne pas rater cet automne

CULTURE - Et si la fin du monde tel que nous le connaissons était plus proche qu'on ne le pensait ? Un trio de réalisateurs engagés s'est emparé du sujet de l'effondrement dans une fiction volontairement noire pour marquer les esprits. Elle est diffusée sur Canal+ Décalé depuis le 11 novembre 2019.

Écologie