fbpx
Article

Qu’est-ce que l’écoféminisme ?

Quels sont les liens entre écologie et féminisme ? Pour répondre à cette question, les autrices Solène Ducrétot et Alice Jehan, cofondatrices du collectif Les Engraineuses, donnent la parole à une soixantaine d'intervenants dans le livre "Après la pluie, horizons féministes", en librairie le 15 octobre 2020.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Autumn Goodman - Unsplash

« Le féminisme, ce n’est pas le combat des femmes contre les hommes »

Comment définissez-vous l’écoféminisme ?

C’est un mouvement qui met en parallèle le capitalisme, qui exploite la nature et ses ressources, et la société patriarcale qui oppresse les femmes. Les faits montrent que les dégradations environnementales touchent les femmes de façon plus spécifique et parfois plus dramatique que les hommes. En Afrique, par exemple, 80 % de la production alimentaire dans les champs est assurée par les femmes, qui sont donc les premières impactées par le changement climatique et les épisodes de sécheresse.

Plus près de nous, en Europe, la crise sanitaire a mis en lumière des métiers essentiels, les métiers du soin ou du service, mal-payés et assurés majoritairement par des femmes. Les femmes qui sont de plus en plus écrasées par le poids de la charge mentale du foyer et de la charge écologique, car ce sont elles qui s’occupent majoritairement des tâches domestiques et des courses du quotidien.

La société patriarcale demande aux femmes de prendre soin des autres et de la planète, sans lui donner le pouvoir d’agir sur le monde pour le rendre plus équilibré et harmonieux. L’écoféminisme met en lumière les déséquilibres et cherche à établir une société plus égalitaire et plus respectueuse de l’environnement. Les valeurs du « care » doivent aujourd’hui imprégner la société toute entière.

Que répondez-vous à ceux et celles qui voient dans l’écoféminisme, une lutte des femmes contre les hommes ?

Le féminisme, ce n’est pas le combat des femmes contre les hommes, mais la recherche de l’égalité entre les hommes et les femmes, et cette égalité est bonne pour tout le monde. L’écologie est l’affaire de tous et pose la question des liens systémiques du capitalisme patriarcal. Le monde actuel repose sur la surexploitation conjointe des femmes et de la nature. Les hommes, aussi, ont leur place dans le changement pour créer avec les femmes une alternative à la domination et à l’exploitation. Comment sortir des inégalités pour aller vers une société plus équilibrée ? Équilibrée entre les hommes et les femmes, entre les êtres humains et la nature, entre les êtres humains et les animaux.

Vous allez proposer un festival écoféministe en ligne « Après la pluie », du 2 au 8 novembre prochains, quels sujets y seront abordés ?

Nous allons aborder durant ce festival 100 % digital, en direct sur nos réseaux sociaux (crise sanitaire oblige), à la fois les racines du mouvement écoféministe, la place des femmes face au changement climatique, le sujet de l’invisibilisation des métiers du care ou encore celui sur le leadership plus respectueux de la planète et des humains. Après avoir accueilli plus de 1 600 personnes en 2019, pour la première édition du festival, notre collectif Les Engraineuses a toujours autant à cœur d’informer et de partager des ressources sur ces thématiques.

Ce qui pourrait vous intéresser

À Nantes Article -
Par Sandra Coutoux

À Nantes, deux femmes créent des tampons sans pesticide

BEST-OF 2018 - Article initialement publié le 23 juillet 2018. INTERVIEW - L'Agence nationale de sécurité…

Écologie
Ladonna Brave Bull Allard Article -
Par Héloïse LEUSSIER

Ladonna Brave Bull Allard, la "mère" des protecteurs de l’eau de Standing Rock

[su_note note_color="#f8f3f9" radius="2"] CECI EST UN EXTRAIT DU UP17 Le portrait ci-dessous a été publié dans…

Écologie
L'écologie funky Article -
Par Sandra Coutoux

L'écologie funky, avec Marie Youpie

TENDANCE - Ils inspirent au quotidien de milliers de personnes via leur compte Instagram en démontrant qu'une vie plus écologique et responsable est possible. Découvrez ces citoyens influenceurs qui sèment des graines de conscience green sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, rencontre avec Marie Youpie.

Écologie