fbpx
Article

Quand l’épargne citoyenne finance l’économie locale

Et si vous deveniez vous aussi une cigale au service de la transition écologique et sociale ? Un Cigales (club d'investisseurs pour une gestion alternative et locale de l’épargne solidaire) rassemble une dizaine de citoyens qui mettent en commun, pendant 5 ans, une partie de leur épargne pour soutenir des projets économiques locaux à forte valeur sociale, environnementale ou culturelle.
Par Sandra Coutoux
les cigales soutiennent des projets locaux
picto_1 Un cigalier remet un chèque aux deux porteurs de projet de La Houlette, élevage ovins à Vandré en Charente-Maritime

Né dans les années 80, le mouvement des Cigales s’est construit sur le constat qu’il est possible, pour de simples citoyens, d’accompagner celles et ceux qui se lancent dans un projet d’entreprise à impact social, écologique ou culturel. Chaque club de financement citoyen local, composé de 5 à 20 personnes maximum, investit dans de petites et moyennes entreprises, coopératives, associations de son quartier, de sa ville, de son département ou de sa région. Outre l’aide financière, les membres du club partagent aussi leurs compétences, expertises et réseaux.

Comment ça marche ?

Pas besoin d’être fortuné pour devenir cigalier. L’épargne mensuelle démarre à 7,50 euros par mois et tourne généralement autour de 30 euros mensuels. Les membres du Cigales rencontrent un porteur de projet et décident collectivement de le soutenir de deux manières  : en argent ou en temps. « En moyenne, les Cigales locaux financent un projet par an à hauteur de de 4 000 euros », explique Coline Lorent déléguée régionale des Cigales de Nouvelle-Aquitaine.

Un soutien financier aux porteurs de projets solidaires, écologiques ou culturels

Des exploitations de maraîchage bio, des épiceries sociales, des cafés associatifs et même des librairies indépendantes ont pu voir le jour grâce à l’investissement de citoyens qui ont envie d’agir sur la vie de leur territoire. « Des librairies indépendantes ont été réouvertes en centre-ville, à Bobigny et à Angoulême », explique Coline Laurent. Les 250 CIGALES répartis en France n’attendent qu’une chose : découvrir de nouveaux projets. « La pire option serait que notre argent dorme sur un compte sans avoir servi », conclut Coline qui appelle les porteurs de projet à contacter les fédérations régionales des CIGALES pour solliciter du soutien. 

Ce qui pourrait vous intéresser

Julien Vidal Article -
Par Sandra Coutoux

Comment donner du sens à votre argent ?

Dans son nouveau livre Redonner du pouvoir à son argent, l'activiste écologiste Julien Vidal, créateur du podcast Ça commence par moi, nous aide à prendre conscience de l’impact de nos comptes d’épargne. Il nous donne aussi des clés pour soutenir une économie solidaire et respectueuse de la planète. Entretien.

Écologie
solidarité stéphane de freitas Article -
Par Sandra Coutoux

"On est ensemble", le documentaire positif de l'été

"On est ensemble", le documentaire du réalisateur Stéphane de Freitas, disponible sur Netflix, raconte l'histoire de cinq citoyens engagés, à travers le monde, qui se battent contre les injustices. Un film solaire et solidaire qui donne envie d'agir.

Culture Solidarité
Entraide Article -
Par Sandra Coutoux

Ilios Kotsou : "C'est par l'entraide que nous nous en sortirons le mieux"

Après deux mois de confinement, les Français retrouvent une liberté limitée dans un contexte de distanciation sociale. Comment vivre au mieux cette période de déconfinement ? Quelques éléments de réponse avec Ilios Kotsou, docteur en psychologie, formé à la pleine conscience et maître de conférences au Centre de recherche en psychologie sociale et interculturelle à l'Université libre de Bruxelles.

Bien-être