fbpx
Article

La Fondation Elyx : « Les ODD, au final, tout le monde peut s’en emparer »

En 2015, l'ONU a signé l'Agenda 2030, et a formulé 17 « Objectifs de développement durable » pour « éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous ».
Par Philippe Lesaffre
Banquise
picto_1 Crédit : Martin Balle / Unsplash

Au plus fort de la crise sanitaire, on a beaucoup parlé du monde d’après, de cette nécessité de redéfinir nos priorités. « Le Covid-19 est une tragédie, a expliqué en juillet dernier Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies. Mais cela nous donne l’occasion de reconstruire un monde plus juste et plus durable. »

ElyxLe 25 septembre 2020, l’ONU s’apprête à entamer « la décennie de l’action » pour parvenir à l’Agenda 2030. En d’autres termes, on a « 10 ans pour changer » (si l’on reprend le titre du dossier de Mouvement UP N°1). Cet Agenda 2030  a été signé en 2015 par les 193 États membres des Nations unies, 70 ans après la création de l’ONU, en formulant 17 « Objectifs de développement durable », les ODD visant à « éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous ».

A quelques jours du lancement de « la décennie de l’action », la Fondation Elyx, ambassadrice virtuelle de l’ONU, poursuit son travail de promotion des ODD. « Les ODD, on en compte 17, ils sont peu connus car ils sont perçus comme abstraits et institutionnels », explique Yacine Ait Kacir, vice-président de la fondation, et créateur d’Elyx, un personnage qui lui permet de sensibiliser tous les publics sur les ODD. « Selon nous, chacun a un rôle à jouer. Les ODD, au final, c’est tout à fait concret, tout le monde, les enfants, les citoyens, les personnes morales, les décideurs politiques, peuvent s’en emparer, et faire quelque chose. »

« Changeons de récit »

Justement, la Fondation Elyx lance une campagne de sensibilisation sur les enjeux de la décennie, à retrouver ici. Il y a aussi une opération d’affichage dans les gares et les métros français, diffusée par Mediatransports. « Nous essayons de rendre accessible tout ce qui touche au dérèglement climatique, de décomplexifier toute cette masse d’information », glisse Yacine Ait Kacir. Pour lui, « réchauffement, questions de solidarité, tout est lié, il nous faut une boussole holistique ». Et renchérir : « Le débat ne tourne pas qu’autour des écogestes à adopter. Ce n’est pas l’essentiel. »

Mais comment s’y prendre, à l’heure où les citoyens sont de plus en plus sensibilisés (comme on le voit avec les marches pour le climat ou les résultats des élections municipales) ? « Il faut éviter de paraître donneurs de leçons. Faisons évoluer le récit, la narration, insistons sur le fait qu’il y a des solutions sur le territoire et qu’on est tous dans le même bateau. Il faut se projeter ensemble dans un même combat. »

 

Ce qui pourrait vous intéresser

ODD : Article -
Par Philippe Lesaffre

ODD : "Les acteurs non étatiques se bougent, mais faut aller plus loin"

Le comité 21 a sorti avant l'été un rapport sur l'appropriation des Objectifs de développement durable par les acteurs non étatiques français. À quoi sert ce réseau né en 1995 et composé d'entreprises, de collectivités et d'associations ?

Écologie
Climat : il est urgent d’accélérer les actions pour limiter le réchauffement Article -
Par Héloïse LEUSSIER

Climat : il est urgent d’accélérer les actions pour limiter le réchauffement, alerte l’ONU

EN BREF - Le Programme des Nations unies pour l’Environnement estime que les gouvernements et les…

Écologie
acteurs du changement Article -
Par Sandra Coutoux

Arthur Keller : On a tous un rôle à jouer dans le changement

Arthur Keller est expert des risques systémiques, des vulnérabilités des sociétés industrielles et des stratégies de résilience collective. Il partage avec nous son analyse des conséquences de la crise sanitaire planétaire qui immobilise actuellement la moitié de l'humanité.

Écologie