fbpx
Article

Occitanie : la convention citoyenne régionale a rendu sa copie

La région Occitanie a mis en place une convention citoyenne au début de l’été. Les participants tirés au sort ont rendu leur copie la semaine dernière. Les habitants de la région seront invité à participer à une votation en ligne pour donner leur avis.
Par Philippe Lesaffre
Convention citoyenne Occitanie
picto_1 Crédit : The Climate Reality Project / Unsplash

Comme en a fait l’écho MOUVEMENT UP récemment, la région Occitanie a mis en place une convention citoyenne au début de l’été, sur le même modèle que celle mise en place à la demande de l’exécutif, au niveau national.

Bien-être des habitants, solidarité, justice sociale, confiance dans l’action publique… 103 citoyens, tirés au sort et venus de tous les départements de la région, ont formulé, pendant plusieurs jours de travail, des propositions visant à transformer la région, et la rendre plus solidaire, plus durable. Des solutions censées nourrir un plan de développement et de transformation de l’Occitanie, qui sera débattu par les conseillers régionaux à la mi-novembre.

Des propositions rendues publiques le 7 octobre, il y en a en tout 300, dont une cinquantaine de prioritaires, toutes censées couvrir les domaines de compétence du Conseil régional.

En voici quelques-unes.

Agriculture…

Les participants souhaitent aider les agriculteurs à commercialiser leurs produits en circuit court, en mettant en place des espaces communs de vente. But de l’opération : que le plus grand nombre, y compris les plus modestes, aient accès aux produits sains et locaux.

Les citoyens souhaitent que l’exécutif régional favorise les circuits courts pour une alimentation saine dans les cantines scolaires. Ils recommandent à l’Occitanie de mieux informer sur les actions négatives des pesticides et des perturbateurs endocriniens sur la santé. Idée supplémentaire : imposer à certains hypermarchés d’ouvrir leurs parkings aux marchés locaux le dimanche.

…et relocalisation

Sur le volet du développement du territoire, les citoyens veulent que la région aide à la relocalisation des entreprises sur des territoires dépourvues d’emploi, notamment les villes secondaires et dans des zones rurales, et qu’elle apporte un soutien aux petites sociétés éloignées des centres-villes.

A mentionner, par ailleurs, la volonté de mettre en avant le savoir-faire de l’Occitanie, en relocalisant la production de certains produits… On peut aussi citer la création de halles de producteurs locaux, gérée par la région dans les grandes villes, et la réhabilitation, en zones urbaines, de friches commerciales, industrielles et agricoles.

Éducation et solidarité

Les citoyens ont aussi planché dans le domaine éducatif et proposent par exemple d’ouvrir davantage de pôles culturels dans les établissements scolaires, pour favoriser les échanges entre artistes et élèves.

Ils proposent également que l’Occitanie favorise les liens intergénérationnels. Par exemple, une classe d’école qui se rend au sein d’une maison de retraite pour échanger et pratiquer des activités ensemble, dans un souci de solidarité. Des jeunes pourraient aussi obtenir des avantages (tickets de train, tickets restaurants) en échange d’un temps de partage avec une personne âgée.

Solidarité, toujours. Des détenus ou des demandeurs d’emploi pourraient participer à des actions d’entretien et de nettoyage de sites naturels et de villes, en échange de services ou une indemnisation. But de l’opération : faciliter leur réinsertion.

En outre, les citoyens aimeraient que la région encourage les déplacements… des personnes en situation de handicap en multipliant les aménagements dans les espaces publics. Lieux où il faut aussi davantage aider les… sans-abri. Comment ? En augmentant le nombre de places dans les centres d’hébergement, en limitant, aussi, les mobiliers anti-SDF. Autre idée : la région et les communes peuvent acheter des logements, les réhabiliter pour y loger des personnes en grande précarité.

« Eco-actions » et zéro déchet

Afin de promouvoir le tourisme local, les participants recommandent de mettre en place des visites de lieux touristiques ruraux gratuits en échange d’une bonne « éco-action », comme le ramassage de déchets. D’ailleurs, les citoyens demandent à ce que l’on encourage davantage des actions pédagogiques à l’école en faveur du tri et du recyclage. L’Occitanie est invitée à organiser plus de ramassage de déchets sur le littoral et près des cours d’eau, à subventionner des associations qui réparent ou qui aident à réparer les objets de seconde main.

Votation

La région souhaite impliquer ses quatre millions habitants sur ses propositions (dont voici les mesures dans le détail). Elle va sonder ses habitants à partir du 16 octobre, et pendant un mois, lors d’une votation en ligne. Les citoyens tirés au sort ont réfléchi aux questions qui seront posées. Vous pouvez les découvrir là.