Article

Nico à la ferme – Les premières périodes de stage

CARNET DE BORD – Chaque mois, retrouvez les aventures de Nicolas Cerqueira, qui a décidé de changer de vie professionnelle pour devenir maraîcher. Troisième étape de sa reconversion : le début du stage !
Par Nicolas Cerqueira
Nicolas Cerqueira
picto_1 Crédit : Nicolas Cerqueira

Après avoir effectué un peu plus de deux mois de cours, nous avons commencé à avoir nos premières périodes de stage. Même si nous bénéficions d’un jour par semaine de mise en pratique sur la parcelle maraîchère du centre de formation, cela reste largement insuffisant par rapport à l’ensemble des connaissances pratiques nécessaires pour pouvoir devenir maraîcher. Les stages sont dès lors des moments essentiels pour pouvoir nous former en pratique au métier. Nous avons, en tout, neuf semaines de stage à effectuer sur des exploitations agricoles. Beaucoup de mes comparses en profitent pour effectuer leur stage dans plusieurs fermes et ainsi saisir l’opportunité d’observer différents modèles ou modes de fonctionnement. Personnellement j’ai fait un choix différent : ayant effectué plusieurs mois de woofing en 2020, j’ai préféré réaliser l’ensemble de mes stages dans une ferme qui correspond le plus au modèle que j’aimerais mettre en place sur ma future exploitation.

Des anciens journalistes reconvertis dans le maraîchage

Cette ferme, c’est celle d’Elsa et Thibault, en Normandie, la ferme des Gobettes, et on peut dire que leur parcours est vraiment inspirant ! En 2017, ils ont quitté leur travail de journalistes à Paris pour s’installer en maraîchage biologique et créer leur ferme (sur un ancien terrain de motocross !).  Ils pratiquent du maraîchage sur sol vivant, ce qui signifie que leur sol n’est pas travaillé afin de ne pas détruire toute la vie qui l’habite, et qu’il est nourri uniquement via des apports de matières organiques (comme du compost ou de la paille) pour favoriser sa bonne santé, sans aucun engrais de synthèse. Et puis, ils ont fait le choix de ne cultiver que des variétés anciennes et aucun hybride afin de produire uniquement des légumes avec un vrai goût !

La super équipe des Gobettes : au centre Elsa et Thibault, les anciens journalistes devenus maraîchers, et à gauche Charlotte, leur stagiaire qui va bientôt s’associer avec eux !

Et un modèle économique qui fonctionne !

Leur modèle est à l’opposé de ce qui se fait dans l’agriculture dite « conventionnelle », alors qu’il est économiquement performant et qu’il leur permet de se rémunérer décemment. Cela donne vraiment à réfléchir à l’heure où la majorité des agriculteurs, ancrés dans des pratiques qui dégradent les écosystèmes, peinent à se rémunérer ! C’est donc avec un très grand plaisir que je les ai retrouvés pour mes premières semaines de stage. Au programme beaucoup de travail pour pouvoir lancer la nouvelle saison maraîchère : les semis des légumes de printemps et d’été, la préparation des planches de culture, les plantations des premières séries de légumes… J’ai vraiment hâte d’y retourner dans quelques semaines afin de voir l’évolution de la ferme avec l’arrivée du printemps !

Elsa et Thibault pratiquent des associations de cultures pour maximiser la productivité de leurs planches de culture. Ici, un rang de radis sur chaque bord, quatre rangs de betteraves et un rang central d’oignons nouveaux !
Ils écoulent leur production via une vente à la ferme d’avril à décembre et également à travers une Amap avec entre 35 et 50 paniers hebdomadaires.

Ce qui pourrait vous intéresser

Nicolas Cerqueira Article -
Par Nicolas Cerqueira

Nico à la ferme - Le début de la formation

CARNET DE BORD – Chaque mois, retrouvez les aventures de Nicolas Cerqueira qui a décidé de changer de vie professionnelle pour devenir maraîcher. Première étape de sa reconversion : sa formation de maraîchage biologique qu’il débute ce mois-ci à Brie-Comte-Robert, dans le 77.

Carnet de bord
Nicolas Cerqueira Article -
Par Nicolas Cerqueira

Nico à la ferme - À la recherche de la micro-ferme

CARNET DE BORD – Chaque mois, retrouvez les aventures de Nicolas Cerqueira, qui a décidé de changer de vie professionnelle pour devenir maraîcher. Deuxième étape de sa reconversion : la recherche d'un foncier pour établir sa micro-ferme.

Carnet de bord
Agriculture : comment produire autrement ? Article -
Par Philippe Lesaffre

Agriculture : comment produire autrement ?

A LA TV - Certains paysans, qui veulent se passer de pesticides, tentent de trouver des alternatives à l’agriculture intensive et chimique. Arte en a rencontré quelques-uns et diffuse samedi 23 mars "Les défis d'un autre agriculture".

Écologie