Article

“L’océan est le premier poumon de la planète après les forêts”

Le réchauffement climatique menace l'océan, un élément pourtant essentiel de la vie sur notre planète bleue.
Par Sandra Coutoux
picto_1 "L’océan est le premier poumon de la planète après les forêts"

En quoi le bon fonctionnement de l’océan est-il un enjeu majeur pour lutter contre le réchauffement climatique ?

François Chartier : Les océans agissent comme une pompe à carbone. Une pompe physique, d’abord, car les eaux froides absorbent du CO² qui sont stockés dans les profondeurs. Une pompe biologique, ensuite, car le carbone est absorbé par le phytoplancton via la photosynthèse. L’océan est ainsi le premier poumon de la planète après les forêts. Plus les eaux sont chaudes, plus le système de stockage du carbone dans les eaux très froides des profondeurs est déséquilibré. C’est un cercle vicieux, car quand les océans ont du mal à absorber du CO², le climat se dérègle et se réchauffe…

En quoi l’océan est-il essentiel à la survie de l’humanité ?

Des océans en bonne santé et résilients sont essentiels pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5°C. De plus, des centaines de millions de personnes sur terre dépendent des océans pour se nourrir, c’est parfois leur seule source de protéines. La perte de biodiversité marine est donc aussi un enjeu de sécurité alimentaire. Il est essentiel est de sortir d’un modèle économique qui repose sur les hydrocarbures pour limiter les émissions de CO². Et il est indispensable de considérer que les ressources de la mer sont inépuisables, il faut protéger au moins 30 % des océans et limiter la pêche industrielle.