Article

Les feux de forêts, symbole du dérèglement climatique

L'équivalent de la ville de Los Angeles a été consumée par les flammes dans les forêts de l'Oregon, dans l'ouest américain, depuis début juillet. La Sibérie est également fortement touchée par des incendies dans un contexte de fortes chaleurs. Des symptômes d'un climat déréglé qui appelle des mesures urgentes pour préserver nos forêts.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Karsten Winegeart (Unplash)

« Les forêts du monde sont soumises à un fort stress hydrique. Elles sont de plus en plus vulnérables aux feux« , relève l’écologue expert des forêts et biologiste de l’évolution Serge Morand. Le chercheur observe avec inquiétude la disparition de potentiels puits de carbone à travers le monde. Les forêts captent du C02, mais, à chaque incendie, en rejette. Des fumées toxiques menacent ainsi des centaines de milliers d’habitants en Sibérie, la région la plus froide de Russie, ravagée par des feux et touchée par une chaleur inhabituelle. Iakoutsk, qui est la ville hivernale la plus froide de la planète, a vu ses températures augmenter 2,5 fois plus vite que la moyenne mondiale. Dans l’Oregon, 200 000 hectares sont partis en fumée depuis le 6 juillet, 2 300 pompiers sont mobilisés pour lutter contre les effets des vents violents.

Pour Serge Morand, ces incendies sont les conséquences du manque d’entretien des forêts, conjugués à de la déforestation et au réchauffement du climat. Une situation qui met en danger la capacité de la planète de recycler le CO2 et donc à nous aider à respirer.

L’entretien des forêts, un enjeu écologique

Dans l’Oregon, des écologistes d’une vaste région de zones humides ont passé la dernière décennie à éclaircir les jeunes arbres et à utiliser des feux planifiés pour essayer de restaurer les peuplements. Selon l’Associated Press, les pompiers locaux ont signalé que les flammes sautaient moins et retournaient plutôt au sol, où elles étaient plus faciles à combattre, se déplaçaient plus lentement et faisaient moins de dégâts à la forêt globale dans ces zones entretenues. « Cette technique est connue et était déjà utilisée par les aborigènes en Australie. Des feux contrôlés contribuent à restaurer des forêts et à les rendre plus fortes« , précise Serge Morand.

Quelles solutions après les incendies ?

En 2019-2020, l’Australie a connu la plus violente saison des feux de son histoire.  17 millions d’hectares et 3 000 habitations ont été dévastés par les flammes. 3 milliards d’animaux (insectes et mammifères) ont été impactés. Pour restaurer les forêts, l’ONG WWF-Australie a prévu de préserver 780 millions d’arbres d’ici 2030 et d’en planter 1,56 milliard. L’association a aussi proposé aux particuliers d’adopter un arbre, en échange de dons allant de 15 à 50 dollars australiens (soit de 10 à 30 euros).

L’ONG a aussi lancé Koalas Forever, un projet dont l’ambition est de sauver les koalas de l’extinction en doublant leur nombre d’ici 2050. Cette action passe par la régénération de leurs habitats et la construction de nouveaux hôpitaux pour la faune sauvage. De son côté au Portugal, l’un des pays européens régulièrement touchés par des feux ravageurs, l’association ReforestAction, contribue au reboisement des zones ravagées par les feux de forêt, en particulier des essences feuillues qui favorisent l’accueil d’une biodiversité plus riche.

Ce qui pourrait vous intéresser

Article -
Par Sandra Coutoux

Les chèvres, meilleures alliées contre les feux de forêts

En broutant la végétation, elles évitent le pire dans les forêts californiennes, en ce moment menacées par les flammes. Les chèvres sont devenues les meilleures alliées des pompiers américains ces dernières années. Une technique déjà utilisée avec succès au Portugal.

Animaux
Incendies en Australie : comment aider les koalas et les forêts ? Article -
Par Sandra Coutoux

Incendies en Australie : comment aider les koalas et les forêts ?

DANS L'ACTU - En Australie, plus de 6 millions d'hectares, soit deux fois la taille de la Belgique, ont été dévastés par les flammes depuis septembre. Face à ce drame écologique, des ONG locales se mobilisent pour sauver la faune et la flore sauvage.

Écologie
Article -
Par Sandra Coutoux

Amazônia : l'exposition photo au cœur du poumon de la planète

L'exposition "Amazônia" du photographe brésilien Sebastião Salagado, à voir à la Philharmonie de Paris jusqu'au 31 octobre, nous plonge dans un univers visuel et sonore (signé Jean-Michel Jarre ) à la rencontre des peuples autochtones amazoniens.

Culture