Article

Carbonisés, une éco-série à ne pas manquer sur france.tv

Mathilde et Jade, 13 ans, sont fans de Greta Thunberg. Elles aimeraient changer le monde mais c’est compliqué. Elles vivent à Joigny, dans l'Yonne, et tout le monde n'a pas envie de sauver le climat comme elles. On suit leurs aventures dans "Les Carbonisés", à voir sur le site de france.tv à partir du 22 avril. Entretien avec Laure Nouahlat, coréalisatrice avec Christophe Kilian de cette série documentaire de 10 épisodes.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Carbonisés une série de francetv.fr

“L’éco-anxiété est un signe de bonne santé mentale, car comment rester indifférent face la destruction de notre planète ?”

Comment est née l’idée de cette série documentaire ?

Nous avons répondu à l’appel à projet de France.tv sur les tourments climatiques, et notre projet à été retenu parmi 140 propositions. J’avais envie de montrer comment l’angoisse du réchauffement climatique impacte une petite ville de province de 10 000 âmes, à taille humaine, entourée de forêts et de vignes, en Bourgogne. Je connais bien Joigny, car je m’y suis installée en 2013 pour me reconstruire, alors même que j’étais en pleine éco-dépression après 20 ans de journalisme environnemental. J’ai observé que je n’étais pas la seule à être traversée par la colère et l’angoisse. La prise de conscience de perte de la biodiversité, de l’accélération du réchauffement climatique peuvent nous mettre dans des états de grande souffrance.

Les réactions face à la crise écologique en cours sont très diverses…

J’ai rencontré des militants déprimés face à l’ampleur de la tâche et l’inertie ambiante. J’ai suivi des néo-ruraux très concernés par l’écologie, des vignerons climatosceptiques, des ados fans de Greta Thunberg et un couple qui cherche à vivre en autonomie depuis le premier confinement. Ce petit monde ne se comprend pas toujours, car le rapport à la nature est différent. Cette série documentaire avait aussi pour objectif de provoquer des rencontres, de créer le dialogue. Il nous manque des espaces de conciliation pour mettre sur la table la crise écologique et ses effets dans nos vies, pas demain, mais aujourd’hui.

Comment surmonter l’éco-anxiété ?

À mes yeux, l’éco-anxiété est un signe de bonne santé mentale, car comment rester indifférent face la destruction de notre planète ? Le titre de la série Carbonisés fait écho à cette surchauffe mentale qui nous gagne lorsque nous prenons conscience de l’ampleur du phénomène. Le déni protège mais aujourd’hui, le réchauffement climatique s’accélère : 25 degrés en février, ce n’est pas normal. Même les agriculteurs le constatent. Le seul anxiolytique, que je connaisse, c’est l’action. Qui je veux être et ce que je peux faire… Certains comme Coraline et Jocelyn ont eu un déclic après avoir lu Pablo Servigne, et le confinement a accéléré leur recherche d’autonomie. Il y a plein de manières de s’engager pour que les générations suivantes créent un monde habitable.

Les Carbonisés, une série documentaire à voir sur France.tv à partir du 22 avril.