Article

Le vélo, grand gagnant du déconfinement ?

Le déconfinement signe-t-il le grand retour du vélo en ville ? Depuis la fin du confinement, les particuliers sont encouragés à ressortir leur vélo de la cave, grâce à une aide de l’État. Les primes à l'achat de vélos à assistance électrique sont également toujours d'actualité.
Par Sandra Coutoux
Apprenez à réparer votre vélo vous-même !

A la Recyclerie Sportive, dans le 17e arrondissement de Paris, qui vend du matériel sportif d’occasion, le constat est sans appel, la vente de vélos et d’équipements cyclistes a bondi de 15 % depuis le déconfinement. Cette ressourcerie propose également aux particuliers d’apprendre à réparer leur vélo à moindre coût avec des pièces détachées d’occasion.

Cet atelier collaboratif d’auto-réparation connaît un afflux depuis qu’un chèque-réparation d’un montant de 50 euros, utilisable dans les ateliers participatifs, a été accordé par le gouvernement, à la suite du confinement. L’objectif était d’encourager la pratique cycliste quotidienne en poussant les citoyens à sortir les vélos endommagés qui dormaient des caves.

« En ce moment, il y a une liste d’attente de plusieurs semaines pour participer à nos ateliers d’auto-réparation, dans notre antenne de Massy, en région parisienne, mais aussi à Paris« , explique Marc Bultez, le directrice de la ressourcerie sportive.

Les ateliers d’auto-réparation en plein essor

En 2005, le territoire français comptait à peine six ateliers d’auto-réparation de vélos. 15 ans plus tard, on en compte près de 400, comme on le constate sur cette carte de France mis à jour par le réseau des ateliers participatifs et solidaires l’Heureux Cyclage. 

En France, 110 000 usagers et 6 200 bénévoles fréquentent ces ateliers participatifs, où l’échange de compétences et de savoir-faire sont vecteurs de lien social local. Ces ateliers vélo participatifs sont aussi au cœur de l’économie circulaire. En France, un tiers des vélos sont à l’abandon dans une cave ou un garage. Les ateliers vélos participatifs et solidaires ont réutilisé, en 2018, 80 % des 57 500 vélos collectés. Ils ont été réparés ou démontés afin de récupérer – et valoriser – des pièces détachées sur les territoires.

Le vélo électrique, future star des pistes cyclables ?

Selon l’Union sport et cycle, qui représente la filière vélo, le marché du cycle a poursuivi sa progression en 2019, avec 2,33 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit une augmentation de 10,1 % par rapport à 2018. Le marché est en pleine mutation avec l’arrivée des vélos à assistance électrique (VAE), dont la vente à progressé de 12 %. Parmi ces vélos alimentés par une batterie électrique, certains modèles ont une autonomie de près de 180 km. Ils peuvent atteindre une vitesse de 45 km par heure, soit deux fois plus qu’un vélo classique. Le prix des vélos électriques varient entre 600 et 1 200 euros en moyenne.

La région Île-de-France propose une prime de 500 euros à l’achat d’un vélo électrique neuf pour encourager ce déplacement alternatif. IL existe aussi un dispositif d’aide gouvernemental, mais l’aide de l’État ne peut pas excéder le montant de l’aide accordée par la collectivité locale. Les deux aides cumulées ne doivent pas dépasser 200 euros. Pour en savoir plus sur les démarches à effectuer, c’est par ici.

Ce qui pourrait vous intéresser

Un atelier de réparation de vélos collaboratif Article -
Par Philippe Lesaffre

Découvrez les villes les plus favorables au vélo

La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) a sondé les Français pour savoir quelles étaient les villes où il fallait bon pédaler.

Écologie
50 mesures pour l'économie circulaire Article -
Par Sandra Coutoux

50 mesures pour l'économie circulaire

EN BREF - Le gouvernement vient de présenter sa feuille de route en faveur de l'économie…

Écologie
Rosalie assurant des maraudes à Bordeaux Article -
Par Philippe Lesaffre

Bordeaux : Des maraudes en rosalie pour les SDF

L'association Rosalie Bus Bordeaux distribue des produits de première nécessité aux plus démunis, en attendant de pouvoir transporter les enfants à l'école.

Solidarité