Article

Le bug humain : le piège neuronal de la croissance

Dans son dernier livre « Le bug humain », récompensé par le prix du livre Environnement 2019 décerné par la Fondation Véolia, Sébastien Bohler nous explique pourquoi notre cerveau nous pousse à détruire la planète. Dans cette vidéo, il répond aux questions du philosophe Dominique Bourg.
Par La rédaction

Dans le second épisode d’une série de vidéos, consacré à son livre, Le Bug humain, Sébastien Bohler interroge le concept de croissance économique sous le prisme des neurosciences. Il répond aux questions du philosophe Dominique Bourg, président du jury du Prix du Livre Environnement 2019.

Le Prix du Livre Environnement décerné par la fondation Veolia, vise à soutenir, encourager et promouvoir les écrivains et les maisons d’édition qui oeuvrent à sensibiliser les lecteurs aux enjeux écologiques. En 2019, la fondation a sélectionné des auteurs parmi lesquels Virginie Maris, philosophe de l’environnement, chercheuse au CNRS, auteure de La part sauvage du monde, penser la nature dans l’Anthropocène. Elle nous invite à remettre au cœur de la réflexion sur la crise environnementale la nécessité de limiter l’emprise humaine sur la planète. Découvrez l’interview de l’auteure dans ce podcast !

A lire : La part sauvage du monde, penser la nature dans l’Anthropocène, de Virginie Maris, aux éditions Seuil, 19 euros.

La part sauvage du monde, penser la nature dans l'Anthropocène, de Virginie Maris

Ce qui pourrait vous intéresser

Article -
Par Sandra Coutoux

Le bug humain : pourquoi notre cerveau nous pousse -t-il à détruire la planète et comment l’en empêcher ?

Dans son dernier livre « Le bug humain », récompensé par le Prix du Livre Environnement 2019 décerné par la fondation Veolia, Sébastien Bohler nous explique pourquoi notre cerveau nous pousse à détruire la planète.

Culture
sébastien bohler Article -
Par Sandra Coutoux

Sébastien Bohler : l'optimisme est une ressource en temps de crise

Sébastien Bohler est docteur en neurosciences et rédacteur en chef du magazine Cerveau et Psycho. Dans son dernier livre Le bug humain, récompensé par le prix du livre Environnement 2019 décerné par la fondation Veolia, il nous explique pourquoi notre cerveau nous pousse à détruire la planète. La crise planétaire liée au coronavirus et l’expérience du confinement peuvent-elles nous aider à changer ? Entretien.  

Culture