Podcast

L’amour, un bien de consommation comme un autre ?

Retour sur la conférence Mouvement UP du mardi 4 février en direct du Pan Piper. Trois experts de cette grande thématique, l'Amour de nos jours, nous ont fait le plaisir d’interagir avec un public passionné
Par La rédaction
picto_2 Conférence Mouvement UP - 4 février 2020 - Pan Piper

RETOUR SUR LA CONFÉRENCE MOUVEMENT UP DU 4 FÉVRIER 2020. 

La semaine dernière, nous avons parlé amour, sexualité, norme conjugale, rencontre au temps du numérique. Un vaste sujet qui anime nombreux d’entre nous, au cœur d’une société noyée sous l’ère digitale. Le marché de l’amour connaît une croissance exponentielle, notamment avec plus de 15.000 sites et applications de rencontre recensés en 2018. Depuis sa création en 2012, Tinder a complètement bouleversé les codes des relations amoureuses. Bien que souvent critiquée et accusée de marchandiser l’intimité, elle atteint un record de popularité impressionnant. Aujourd’hui, l’application à la flamme représente 2 milliards de matchs par jour et 1 million de dates par semaine à travers 190 pays. La France est le 4ème pays où l’application est la plus téléchargée. Avec 800 millions d’euros de chiffre d’affaires, elle est surtout très rentable.

Les traditions et les comportements amoureux ont fortement changé dans notre société actuelle et de nombreux paradoxes apparaissent avec les nouvelles générations. Nous avons aujourd’hui l’embarras du choix, mais sommes-nous vraiment libres ?

Nos trois invités ont pris le temps de nous expliquer les comportements des individus face à cette montée en puissance des applications et nous livre sans complexes des vérités sur nos méthodes dans ce monde hyper connecté. L’amour romantique était aussi au cœur du débat ; les croyances sur le couple idéal que l’on connait des contes et des films d’amour reflètent-t-elle la réalité ?

LES INTERVENANTS

Professeur de philosophie et observateur de la vie pop culturelle, Richard MÈMETEAU a contribué aux Inrocks, à Audimat et à la Revue du Crieur. Il est aussi l’auteur de « Sex Friends, comment (bien) rater sa vie à l’ère du numérique » (Zones, 2019). Dans ce manifeste anti-amoureux, il apporte un regard sur la nouvelle éthique sexuelle et du lien entre l’amour et l’amitié.

  • « Ce sont des questions très contemporaines et éthiques. On a des qualités et compétences humaines qu’on développe au fil du temps. On ne peut pas attendre l’idéal au début de la relation. »
  • « L’identité sert à quelque chose, il faut être à l’aise et l’assumer. S’aimer soit même avant tout. »

Suite à ces nombreuses recherches en sociologie du couple et de la sexualité, Marie BERGSTRÖM a publié “Les nouvelles lois de l’amour – Sexualité, couple et rencontres au temps du numérique”. Cette chercheuse a pu accéder à des bases de données du site de rencontres Meetic pour alimenter ses études notamment sur les changements de comportements amoureux dû au digital et aux applications de rencontres.

  • « L’amour romantique date du 19e siècle, c’est l’imaginaire, l’amour aveugle. L’amour ne se trouve pas au hasard. »
  • « En France, le célibat n’augmente pas forcément, par contre les couples se séparent plus vite qu’avant. On remarque aussi une baisse de l’activité sexuelle. »

Forte de ces années d’expérience en psychologie et thérapie de couple, Véronique KOHN a publié son livre « Quel amoureux êtes-vous ? » qui présente les 5 profils psychologiques pour aimer et être aimé. Passionnée par la relation amoureuse et le polyamour, elle propose de nombreux stages et donne des conférences thématiques.

  • « On est noyé par les contes et les histoires de princes charmants. Cette croyance est enracinée, l’Homme est imparfait, on ne peut pas tout attendre. C’est souvent l’origine de la souffrance. »
  • « Le polyamour c’est être honnête et transparent avec son ou sa conjoint.e. C’est un model qui nécessite d’être solide. Ça sécurise le lien. »

DÉCOUVREZ L’ENSEMBLE DE LA CONFÉRENCE EN PODCAST 

L'amour, un bien de consommation comme un autre ?
Société Technologie