Article

Ils luttent contre la précarité alimentaire des étudiants

Selon une étude menée par l'Observatoire de la vie étudiante de l'ULB, 2 étudiants sur 5 déclarent rencontrer des fins de mois très difficiles. L'association Du Beurre dans leurs épinards, née en pleine crise du COVID pour répondre aux besoins alimentaires des étudiants franciliens, poursuit ses actions pour lutter contre la précarité étudiante.
Par Sandra Coutoux
étudiants
picto_1 Crédit : Du beurre dans leurs épinards

« La crise du Covid n’a fait que révéler un problème de société : être étudiant aujourd’hui, c’est, pour beaucoup, synonyme de précarité« , explique Laure Gueguen, porte-parole de l’association Du Beurre dans leurs épinards. Cette salariée d’une appli de jobs étudiants s’est mobilisée durant les confinements pour soutenir les usagers de son appli : « Durant la crise sanitaire, 95 % des offres de missions ont été stoppées, les étudiants nous contactaient car ils avaient de besoin de travailler. C’est là que nous avons décidé, avec des collègues, d’agir sur le terrain pour livrer des repas. Nous avons fédéré des acteurs du monde étudiant, des start-up, et nous avons noué des partenariats avec des entreprises et un restaurant solidaire à Paris. Cela a permis de distribuer 4 500 repas dans les cités universitaires. »

L’initiative a perduré en 2021, à travers la création de l’association Du Beurre dans leurs épinards. Aujourd’hui, grâce aux dons d’une vingtaine d’entreprises d’Île-de-France, l’association est en mesure de distribuer 3 000 colis alimentaires d’ici la fin de l’année. On y trouve des pâtes, des conserves, mais aussi des produits de beauté.

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues

Pour préparer les colis, l’association a besoin de bénévoles disponibles quelques heures par semaine pour se rendre au local de stockage situé dans le 19e arrondissement de Paris. Des étudiants référents ont été sollicités, au sein même des 30 cités universitaires de la région francilienne, pour la distribution et l’identification des étudiants précaires.

Une action collective qui mise sur la coopération : « Notre objectif est de faire en sorte que le réseau de la solidarité intra-étudiante, via Du Beurre dans leurs épinards, soit de plus en plus efficace et que nous arrivions à venir en aide à tous ceux qui en ont besoin, sans provoquer de gènes de leur part. Start-up, associations, étudiants, amis, bénévoles… C’est incroyable de voir comment tous ces acteurs se mobilisent, à chaque fois, pour venir en aide aux autres. Au-delà des colis et des repas distribués, c’est un message de solidarité que nous avons voulu porter ensemble auprès de cette nouvelle génération. »

Ce qui pourrait vous intéresser

Dossier -
Par La rédaction

Comment aider les étudiants en détresse

Cours à distance, absence de vie sociale et précarité grandissante, les étudiants sont de plus en plus nombreux à exprimer leur mal-être en cette période de crise sanitaire. Mouvement UP met en lumière des solutions pour les aider à sortir de cette détresse psychologique tout aussi dangereuse que contagieuse.

Solidarité
Article -
Par Sandra Coutoux

3 initiatives locales pour remonter le moral des étudiants

Une coupe de cheveux gratuite, un repas offert, une nuit en gîte pour décompresser, la solidarité s'organise pour aider les étudiants à garder le moral. Lourdement impactés par la crise sanitaire ils sont 69 % à s'inquiéter pour leur santé mentale.

Solidarité
À Lyon Article -
Par Sandra Coutoux

À Lyon, une agence immobilière solidaire innovante

Caroline Liby, fondatrice d'Appart & Sens, a créé à Lyon, la première agence immobilière collaborative et solidaire de France. 

Solidarité