fbpx
Article

I clean my sea, l’appli qui nettoie l’océan

Aymeric Jouon, océanographe de formation, a créé l'appli collaborative I clean my sea, qui permet aux citoyens de signaler les déchets flottants dans les fleuves et les océans. Son objectif ? Créer du lien entre les citoyens et les collectivités chargées de la dépollution du littoral.
Par Sandra Coutoux
Pollution plastique dans l'océan
picto_1 Crédit : Naja Bertolt Jensen / Unsplash

« J’avais besoin d’agir, de faire quelque chose contre la pollution marine« , lance Aymeric Jouon, fondateur de la start-up I Clean my sea, créée l’année dernière, dans le Pays basque. Cet océanographe, expert des courants marins, a travaillé pendant de nombreuses années sur des projets de dépollution en mer, avant de lancer sa propre entreprise, motivé par une idée simple : faire de la lutte contre la pollution des océans l’affaire de tous.

Une appli collaborative pour traquer les déchets marins

L'équipe de I Clean my SeaSi vous observez  un plastique flottant en mer, ou dans un cours d’eau comme la Seine, vous avez la possibilité de le signaler en prenant une photo avec l’application I CLEAN MY SEA, les données de géolocalisation des déchets seront ensuite partagées aux collectivités qui pourront ensuite les collecter plus facilement, car l’application prend en compte leur dérivation en fonction des courants.  « Les communes et collectivités situées sur le littoral possèdent des bateaux de dépollution et prennent en charge la collecte des déchets. Elles sont très intéressées par ce concept. » Les données collaboratives collectées sont transmises via l’application payante Collector, développée par l’entreprise sociale et solidaire I clean my Sea.

Une bataille contre la pollution plastique

Chaque seconde, 206 kg de déchets finissent dans l’océan, selon l’ONG de protection de l’océan Surfrider. 80 % des déchets plastiques qui terminent leur course dans l’océan proviennent des fleuves et des rivières. Il s’agit essentiellement de bouteilles d’eau, d’emballages alimentaires, jetés par des particuliers dans la nature qui finissent dans les cours d’eau, ou alors de déchets enfouis dans des décharges, emportés par les crues. Une situation préoccupante, car le plastique se délite dans l’eau, se transforme en minuscules particules qui vont polluer la faune et la flore marine et se retrouver dans nos assiettes. Selon une étude menée par UFC-Que Choisi en 2018, deux tiers des produits issus de la mer contiennent des particules de micro-plastiques.

Transformer les déchets maritimes

Entre juillet et octobre 2020, Aymeric Jouon a lancé un projet pilote dans le cadre de I clean my sea : un bateau collecteur de déchets, qui a officié à l’embouchure de l’Adour, au Pays basque. « Une façon de sensibiliser les acteurs publics à l’importance de traquer les déchets avant qu’ils ne finissent dans l’océan. « L’autre projet en développement de la start-up I clean my sea, c’est la valorisation des déchets plastiques collectés en mer, avec l’idée de les transformer en mobilier. L’entreprise lance d’ailleurs une levée de fonds pour mobiliser des investisseurs afin de développer leurs projets centrés sur la dépollution de l’océan.

 

Ce qui pourrait vous intéresser

Article -
Par Philippe Lesaffre

Paul Watson : "Si l'océan meurt, l'humanité meurt avec lui"

Cela fait quatre décennies que Paul Watson défend les océans. En ligne de mire : les pratiques peu durables des pêcheurs industriels et des braconniers d’espèces protégées. Nous avons échangé avec ce militant antispéciste canadien, considéré par ses détracteurs comme un pirate aux actions violentes.

Écologie
5 objets en plastique à bannir facilement de son quotidien Article -
Par Alexandra LUTHEREAU

5 objets en plastique à bannir facilement de son quotidien

BONNE RÉSOLUTION - On les croit indispensables et, pourtant, il est plutôt facile de s’en passer. Voici cinq produits en plastique que la planète vous remerciera de ne plus utiliser.

Écologie
5 initiatives écolo qui ont marqué 2019 Article -
Par Sandra Coutoux

A Annecy, une famille lance l'opération #ICleanMyLake

INITIATIVE - Philippe et ses quatre enfants, âgés de 9 à 17 ans, sont des amateurs de plongée en apnée. Ils ont décidé de nettoyer le lac d'Annecy pour sensibiliser le public à la protection de l'environnement.

Écologie