Article

Des restaurateurs viennent en aide aux étudiants en détresse

Des gérants de restaurants proposent des formules spéciales aux étudiants en ces temps de pandémie.
Par Philippe Lesaffre
burger au restau
picto_1 crédit : Ali Inay / Unplash

Selon une étude de l’Ipsos, deux jeunes sur trois estiment que la pandémie aura des conséquences négatives sur leur propre santé mentale et un tiers évoque des troubles actuels. Un an après le début de la pandémie, ce chiffre donne le tournis. Phénomène d’autant plus inquiétant que de nombreuses personnes ne peuvent plus travailler, payer leurs études. Certains, comme l’a rappelé la Fondation Abbé Pierre, vivent en-dessous du seuil de pauvreté.

Des restaurateurs tentent de leur venir en aide. Petit tour non-exhaustif des actions solidaires en France.

Amiens : des repas pour la semaine

Laurent Giacomelli, chef cuisinier du Ad Hoc Café, à Amiens, prépare des plats pour les étudiants. Des repas distribués gratuitement tous les mardis (jusqu’à la réouverture des restaurants), avec l’aide de l’association le Marché solidaire et de l’épicerie sociale étudiante Agoraé, comme France 3 l’a raconté.

Yvelines : burger gratuit

Comme le rapporte Actu 78, Brahim Bourkia, gérant de la sandwicherie L’Étoile de Fès, à Mantes-la-Jolie, propose des burgers et des tacos gratuits pour les jeunes dans le besoin. Il offre également une boisson et des frites. Ses clients peuvent aussi en offrir, c’est le burger suspendu. Brahim Bourkia souhaite aussi inviter quelques étudiants venir chercher en même temps leur repas à emporter, afin qu’ils puissent échanger, eux qui vivent, pour certains, totalement isolés. C’est le « checkpoint de la rencontre« , affirme le restaurateur sur Twitter.

Loire : Un couscous à tout petit prix

C’est une initiative rapportée par France Bleu : Boubakeur Zaidi, cogérant du restaurant Le Sahel à Sorbiers, propose chaque samedi un couscous à emporter à 1 euro pour les étudiants. Le plat doit être commandé la veille.

Paris : Reflet solidaire

Deux fois par semaine, jeudi et vendredi, le restaurant parisien Le Reflet propose une formule spéciale Entrée-plat-dessert, pour 1€ seulement. Du fait maison et des produits frais donnés par des fournisseurs à l’occasion. Belle initiative pour un « restaurant extraordinaire« , comme le dit le slogan de l’établissement, qui emploie également des personnes en situation de handicap. Retrouvez le reportage de l’AFP.

Lyon : des pancakes pour tous

Tous les mardis de février, à Lyon, Coney Cookies propose une formule pour les étudiants à 2 euros : des pancakes et une boisson chaude. « Tous ensemble, nous sortirons de cette crise plus fort », écrit le marchand sur son compte Instagram.

En France, on remplit le frigo

Sur Leetchi, chacun peut faire un don sur la page « On remplit le frigo » avant le 13 février. L’idée : récolter des fonds pour pouvoir faire des cours à des jeunes en détresse. A l’origine de cette démarche, quelques citoyens : l’internaute Philou, très présent sur Twitter, l’entrepreneure Brunella Emmanuelli et le journaliste Babacar Sall.

Ce qui pourrait vous intéresser

A Bordeaux Article -
Par Sandra Coutoux

A Bordeaux, ils récupèrent vos biodéchets chez vous

INITIATIVE - L'association Récup met à disposition un composteur aux Bordelais qui souhaitent valoriser leurs déchets.

Écologie
À  Rouen Article -
Par Sandra Coutoux

À Rouen, une librairie invente le "livre suspendu"

INITIATIVE LOCALE - À Rouen, le libraire de la bouquinerie Le rêve de l'escalier permet à des…

Solidarité
GRAP soutient l'alimentation durable Article -
Par La rédaction

A Lyon, GRAP soutient l'alimentation durable

Le Groupement régional d'alimentation de proximité ( GRAP) est une coopérative qui accompagne les commerçants proposant une alimentation bio en circuit court.

Alimentation