Article

Des douches gratuites pour les femmes SDF à Paris

EN BREF - Les femmes en situation de grande précarité ont enfin un lieu où prendre soin d'elles à Paris. Des sanitaires publics leur sont aujourd'hui exclusivement réservés. Ce projet porté par le Samu social de Paris a été financé par plus de 700 donateurs et mécènes.
Par Sandra Coutoux
Des douches gratuites pour les femmes SDF à Paris
picto_1 Des douches gratuites pour les femmes SDF à Paris

Elles sont bien souvent invisibles dans les rues de la capitale, mais elles représentent 40 % des personnes sans domicile fixe. En 2018, le 115 de Paris a été appelé par 4 200 femmes isolées durant l’année, et par 4 400 femmes seules avec enfants : un chiffre en augmentation de 31 % pour les premières et de 5 % pour les secondes. Jusqu’à présent ces femmes en situation de grande précarité n’avaient aucun lieu exclusivement dédié à leur hygiène et à leur bien-être où se ressourcer à Paris. Depuis une semaine, ce n’est plus le cas.

Des bains-douches entièrement rénovés, situés au 188 rue Charenton, ont été rénovés et mis à disposition par la mairie du 12ème arrondissement. Les femmes y sont accueillies désormais gratuitement tous les après-midi du mardi au samedi de 14h30 à 20h30. Claire Lajeunie, la réalisatrice du documentaire  » Femmes invisibles, survivre à la rue« , a accepté d’être la marraine de ce projet porté par le Samu social de Paris : « Pouvoir se laver, permet de renouer avec l’estime de soi. Jusqu’à présent, les femmes étaient obligés de fréquenter des douches municipales mixtes, où elles s’exposaient à des violences.  » Aujourd’hui, grâce à la campagne de financement participatif #LaRueAvecElles (sur KissKissBankBank), les femmes bénéficient d’un accueil adapté à leurs besoins. 733 donateurs ont permis à ce projet d’exister. Des entreprises ont également contribué au projet à travers leurs actions de mécénat.

Un accompagnement médical, social et psychologique

« Les femmes bénéficient de la présence quotidienne d’une infirmière« , explique Marie Lazzaroni, chargée de mission « Femmes », au Samu social de Paris. Des consultations ciblées (gynécologie, kinésithérapie, podologie), ainsi que des actions collectives de sensibilisation sont aussi proposées. Divers services sont également mis à disposition : vestiaire et buanderie d’appoint, matériel pour le soin et beauté (coiffure, épilation). Enfin, une travailleuse sociale est présente tous les jours pour assurer un suivi social.

A lire aussi : Les femmes, premières victimes de la pauvreté en France.

Solidarité