Article

Des campagnes de crowdfunding pour les soignants et les sans-abri

Des campagnes de crowdfunding ont été lancées depuis le début de la crise sanitaire pour aider les personnels soignants, les hôpitaux, mais aussi les personnes en grande détresse. Voici une liste non exhaustive.
Par Philippe Lesaffre
coronavirus
picto_1 Crédit photo : Tai's

Les plateformes de crowdfunding s’organisent pour soutenir les soignants et les hôpitaux en première ligne dans la lutte contre le virus. D’abord, de nombreuses campagnes ont été lancées pour pouvoir nourrir les professionnels de santé, leur apporter par exemple des plats à l’hôpital.

Citons en premier lieu l’opération des Paniers solidaires composés de produits de première nécessité (alimentaires et hygiène). Une opération portée par de nombreux acteurs : le fonds de dotation Le Réflexe solidaire pour la redistribution des dons, l’APHP et la Croix rouge qui s’occupent d’identifier les bénéficiaires, ainsi que Monoprix et Franprix, mais aussi Carenews, Ulule, MicronDon et Kisskissbanbank.

Des restaurants engagés

Une autre cagnotte, sur KissKissBankBank et MyMoneyHelp, a été lancée pour venir en aide au CHU de Lille.

Des restaurants s’engagent également. Il y a en particulier des membres de la communauté Ecotable (comme La table du récho, les Marmites volantes, Lulu la nantaise). Les repas sont à financer sur Kisskissbankbank. Une autre cagnotte a été lancée par Antoine, à la tête des Bols d’Antoine (cuisine végétalienne), à Paris.

Des étudiants du Master entrepreneuriat et management de projet de l’Ipag Business School, ont, eux aussi, lancé une campagne dans le but de récolter des fonds pour le personnel soignant, cela se passe sur KisskissBankbank.

Les artistes s’y mettent…

Les artistes se mobilisent aussi. Comme le collectif Urgence artistique, qui propose de vendre des œuvres au profit des soignants de l’APHP.

Mobilisés par la revue mode et lifestyle lillois ISSI Magazine, Jef Aérosol, SKWAK et bien d’autres artistes ont sauté le pas. Ils participent à la fabrication d’un livre d’art, CoronARTvirus, pour soutenir l’Institut Pasteur et le CHU de Lille.

Une autre cagnotte, enfin, a été mise en place par Mathieu Haas,un dessinateur-illustrateur nantais pour soutenir les soignants de sa région. Cela se passe sur Ulule.

…et les entreprises aussi

Des entreprises ne restent pas les bras croisés et se mobilisent en cette période trouble. On notera la campagne, sur Ulule, de La broderie du Lys, en région parisienne, qui soutient APHP. Ou, encore, sur la même plateforme, celle du réseau de puéricultrices de la société Ma Bonne Fée qui propose aux citoyens de financer des gardes d’enfants.

Au chevet des SDF

D’autres porteurs de projets ont lancé des cagnottes pour protéger les personnes fragilisées durant le confinement, notamment les sans-abri.

Sur My money help, on peut aider des associations lilloises (à l’instar de la Coordination mobile accueil orientation ou l’antenne locale des Restos du cœur) à financer des repas à ces citoyens en difficulté.

La Cantine des Pyrénées, à Paris, s’engage aussi pour les SDF et collecte des fonds pour distribuer de la nourriture.

A Bordeaux, une campagne a été lancée en vue de soutenir les plus fragiles. La récolte sera redistribuée à des assos par le centre communal d’action sociale.

L’association Banlieues Santé distribue, de son côté, des paniers (avec des produits alimentaires et d’hygiène) et la structure antigaspi Linkee cherche à acheter un camion pour collecter encore plus d’invendus alimentaire de la part des professionnels pour les personnes dans le besoin.