fbpx
Article

Découvrez le musée du monde en mutation

Le musée du monde en mutation est une expérience artistique collaborative autour de la transformation en milieu urbain. Danseurs, vidéastes, plasticiens sont invités à explorer ce thème au sein de l'usine de traitement de déchets d' Ivry-sur-seine. Entretien avec le plasticien Stefan Shankland, le créateur du projet.
Par Sandra Coutoux
picto_1 crédit : Stefan Shankland

En quoi une usine de valorisation de déchets vous semblait être un lieu intéressant pour explorer le thème de la mutation ?

En tant qu’artiste plasticien, je m’intéresse depuis de nombreuses années aux mutations industrielles et urbaines. L’usine situé à Ivry-sur-seine, est le lieu de nombreuses mutations puisque c’est un lieu de transformation des déchets à grande échelle, c’est également une usine en chantier, puisqu’elle est modernisée en ce moment et elle est située dans un milieu urbain, lui-même en mutation. J’aimais l’idée de sortir de mon atelier pour aller faire l’expérience directe de la mutation au contact d’un tel lieu.

Que propose le musée du monde en mutation ?

Chaque jour, les déchets provenant de 1,5 million de personnes sont transformés en énergie, ou en fumée au sein de cette usine. Ce musée virtuel rassemble les performances artistiques inspirées et réalisées dans ce lieu atypique. Ces recherches et créations sont présentées sur un site dédié, à travers textes, images, vidéos, entretiens et archives qui nous interrogent sur notre rapport aux transformations silencieuses et aux mutations invisibles qui façonnent la vie métropolitaine. On peut y voir par exemple la performance réalisée par la chorégraphe Emmanuelle Huynh et ses étudiants de l’ENSBA.

Qu’est ce que cette expérience artistique nous apprend du concept de la mutation ?

En expérimentant à grande échelle la mutation ce projet artistique nous permet de nous relier à des choses qui nous son étrangères. J’ai abordé ce lieu en laissant mes idées et mes préjugés de côté. En travaillant sur ce sujet de la mutation en milieu urbain, j’ai le sentiment de moins subir la mutation lorsque j’y participe. Cette expérience artistique nous invite à nous relier au monde qui se transforme et de peut-être nous pousser à imaginer le monde post-consommation.

Pour aller plus loin : : le musée du monde en mutation