Article

Comment signaler des cas de maltraitances animales ?

Vous êtes témoin d'un cas de maltraitance animale ? Vous vous avez découvert un animal errant ou blessé ? Mais que faire ? Mouvement UP vous donne quelques pistes.
Par La rédaction
picto_1 Crédit : Shaun Wang / EyeEm / Getty Images

Depuis 2015, un propriétaire d’un animal de compagnie a pour obligation de lui offrir de bonnes conditions, malheureusement, ce n’est pas toujours le cas… Si vous êtes témoin de maltraitance, ou d’un acte de violence manifeste (comme indiqué là) ? Vous pouvez intervenir. Cela peut concerner des actes qui font souffrir l’animal ou de la négligence (même par maladresse). S’il en va de sa survie, vous pouvez appeler la police et la gendarmerie (au 17).

Donnez l’alerte

L’alerte peut aussi s’effectuer auprès des services vétérinaires de la Direction départementale de la Protection des populations, si par ailleurs vous constatez un acte de maltraitance dans un cirque. Autre possibilité dans ce cas : contacter la mairie ou l’Office français de la biodiversité.

Vous pouvez lancer un signalement auprès d’une association. 30 millions d’amis, Association Stéphane Lamart, SPA, Perroquets en détresse, Urgence maltraitance animale… Il y en a de nombreuses sur le territoire (nationales ou locales) qui s’engagent pour venir en aide aux espèces abandonnées en soutenant des refuges, ceux-ci s’occupent de chats, de chiens et d’autres animaux de compagnie victimes d’abandon.

Toutes ces structures peuvent poursuivre les propriétaires. Donnez-leur de nombreux détails pour que, à la suite de votre signalement, des enquêtes puissent aboutir sur une poursuite judiciaire visant à faire condamner les responsables. Sur son site, la SPA, par exemple, vous indique les démarches à suivre quand cela concerne un acte commis par un particulier, ou quand il s’agit d’une maltraitance venant de chez un professionnel (animalerie, éleveur).

Si vous trouvez un chat ou un chien perdu, que faire ?

Si vous avez recueilli un chien, vous pouvez contacter, si le chien est tatoué, l’ICAD (Identification des carnivores domestiques), un refuge ou un vétérinaire peut vous aider à identifier le propriétaire.  L’application pour smartphone Filalapat, lancée par l’ICAD et dédiée aux animaux perdus et/ou trouvés, peut vous être utile, ou Buzz my pet (outil pour pouvoir retrouver le propriétaire au plus vite). Vous pouvez également partager une annonce sur Pet Alert si vous avez découvert un animal errant, perdu, ou blessé.

La SPA peut être contactée pour récupérer l’animal errant ou de rue, rechercher son propriétaire et, dans un second temps, entamer des démarches d’adoption.

Un animal de compagnie ou sauvage blessé ?

Dans ce cas, il est conseillé de passer par la mairie. Celle-ci pourra prendre contact avec la fourrière de la commune (s’il y en a une), qui récupérera l’animal et se mettra en lien avec un vétérinaire. S’il n’y a pas de fourrière, un cabinet vétérinaire peut être contacté à la place par la commune, pour la prise en charge). La fourrière pourra garder l’animal ensuite jusqu’à 8 jours. Après avis d’un vétérinaire, l’animal peut est cédé gratuitement à une association de protection animale (découvrez une carte des refuges de la SPA ici), ou être euthanasié…

S’il s’agit d’une espèce sauvage en péril ou blessée, contactez l’union française des centres de sauvegarde de la faune sauvage, les centres de sauvegarde de la LPO, ou, encore, la Société protectrice des oiseaux des villes (en Île-de-France). Autre possibilité : consulter la carte pour trouver le centre de soins de la faune sauvage le plus proche (préparée par l’association du réseau des centres de soins).

Ce qui pourrait vous intéresser

Chien Article -
Par Philippe Lesaffre

Comment ils aident les animaux de compagnie des SDF

En 2009, Yohann Sévère a lancé Gamelles pleines à Caen. 12 ans plus tard, l’association est présente dans 12 villes de France pour aider les fidèles compagnons des sans-abri et accompagner leur réinsertion sociale.

Solidarité
Article -
Par Geoffrey Chapelle

Dans le Nord, elle sauve des animaux de la ferme destinés à l’abattoir

À Montépilloy, dans l’Oise, Perrine André recueille des animaux d’élevage destinés à l’abattoir ainsi que des animaux domestiques victimes de maltraitances pour les besoins de sa ferme pédagogique.

Héros du quotidien
Crédit: Manja Vitolic (Unplash) Article -
Par Philippe Lesaffre

Dans les Bouches-du-Rhône, au chevet des chiens et des chats de rue

Dans les Bouches-du-Rhône, l'association Un Espoir au creux de leur patte nourrit et soigne les animaux de rue, ainsi que des chats et des chiens abandonnés.

Animaux