Article

Comment se libérer du stress pour être en bonne santé

Dans son livre "La bienveillance, un remède à la crise", le docteur Philippe Rodet, ex-urgentiste, nous invite à cultiver l'attention sincère à soi et à l'autre pour vivre mieux la période actuelle, marquée par un stress élevé et un moral en berne. Voici des conseils extraits de son ouvrage publié aux éditions Eyrolles.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Simon Migaj / Unsplash

Depuis un an, et le début de la pandémie, le stress a été accentué par le confinement, l’affaiblissement des liens sociaux, et la crainte de contracter le coronavirus. En France, l’impact de ce stress s’est traduit par la vente d‘1,1 million de boîtes d’anxiolytiques entre le 16 mars et le 13 septembre 2020, soit 5 % de plus que l’année précédente. Pour le Dr Rodet, cette situation n’a fait qu’aggraver le stress ambiant, en particulier au travail. Le pourcentage de personnes se sentant victimes d’un haut niveau de stress était déjà passé de 42 à 61 % entre 2009 et 2017.  Le stress provoque des tensions musculaires, des maux de tête, de la fatigue, des douleurs au niveau de l’estomac et favorise les comportements addictifs. Il est donc urgent de prendre soin de soi pour éviter un stress chronique, qui fragilise notre organisme et le rend plus vulnérable au virus.

Bienveillance avec son corps…

Le stress empêche la création d’ocytocine, il est donc important de protéger son immunité en ayant une activité physique régulière et en étant respectueux de son temps de sommeil. Les aliments riches en vitamine B permettraient de diminuer le stress jusqu’à 20 %. Consommez des avocats, des abricots, de ‘ail, des huîtres, du jaune d’œuf, des épinards. Même chose pour la vitamine D, que l’on trouve dans les produits laitiers. Les aliments antioxydants comme les betteraves, les fruits rouges et le chocolat noir sont également conseillés.

… et avec les autres

Une expérience menée par Jeffrey Mogil, professeur au Département de psychologie de l’Université McGill (à Montréal), a démontré que plus on ressent du stress, moins on éprouve de l’empathie pour autrui. Or, l’expression de l’empathie réduit les effets du stress, améliore la santé et agit sur la perception de la douleur.

Oser l’optimisme

L’optimisme peut être un atout dans les situations de grande incertitude. C’est, selon le Dr Rodet, “un acte volontaire, un effort à accomplir“. Le regard que l’on porte sur la vie joue un rôle important sur notre système immunitaire. Une personne optimiste s’attend au meilleur, a confiance et persévère car elle voit les défis comme réalisables. Il est aussi possible de renforcer son optimisme en cultivant le sentiment d’efficacité personnelle. Cela signifie qu’il est important d’oser agir.

 

 

A lire : La bienveillance, un remède à la crise du Dr Philippe Rodet. Éditions Eyrolles.

Ce qui pourrait vous intéresser

Des bains de forêt pour éloigner le stress du quotidien Article -
Par Philippe Lesaffre

Des bains de forêt pour éloigner le stress du quotidien

INITIATIVE LOCALE - Dans nos vies rapides, on a parfois besoin de ralentir et de se ressourcer dans les bois. Des bains de forêt, de plus en plus de praticiens en proposent pour des urbains en manque de vert. C'est le cas d'Emmanuelle Guilbaudeau, herboriste thérapeutique à Nantes.

Écologie
L'écologie personnelle : pourquoi prendre soin de soi est bon pour la planète Article -
Par Sandra Coutoux

L'écologie personnelle : pourquoi prendre soin de soi est bon pour la planète

IDEES- Burn-out, dépression, mal-être, éco-anxiété ne sont-ils pas les symptômes d'une société à bout de souffle ? Pour Caroline Durand, kinésiologue, prendre soin de son bien-être physique et mental est essentiel pour bien prendre soin de l'environnement.

Écologie
«Jeûner m’a aidée à retrouver le goût des choses» Article -
Par Sandra Coutoux

«Jeûner m’a aidée à retrouver le goût des choses»

EXTRAIT DU MAG - La formule Jeûne et randonnée attire de plus en plus de personnes…

Extrait du mag