Article

Comment les Marseillais se mobilisent pour nettoyer leur ville malgré la pandémie

1 déchet par jour est une initiative citoyenne née à Marseille qui s'appuie sur un geste simple quotidien : ramasser un déchet, se prendre en photo et inciter les autres à en faire autant. 449 248 kg de déchets ont déjà été ramassés et les opérations collectives continuent dans la ville malgré la pandémie. La prochaine aura lieu du 15 au 19 mai 2021.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Ray Tiller / Unsplash

L’association 1 déchet par Jour lance une grande opération de sensibilisation à la protection de l’environnement à Marseille, du 15 au 19 mai 2021 : Le Tarpin propre. Pendant quatre jours, entre 50 et 100 ramassages de déchets s’effectueront dans la ville. « Chaque événement peut rassembler plusieurs dizaines de personnes mais nous les invitons à ramasser en petits groupes de six, dans le respect des gestes barrières », explique Adrien Piquera, attaché de presse de l’association. L’évènement sera aussi  l’occasion de sensibiliser les citoyens marseillais et les entreprises de la région, en partenariat avec les services techniques du ramassage des déchets. « Nous sommes tous consommateurs, donc tous coupables des déchets que nous produisons. Nous sommes tous concernés et capables d’agir pour la planète », explique Alexandre Mounier, le président de l’association. Un message qui semble porter ses fruits. En février dernier, l’association avait déjà organisé avec succès le ramassage de Notre-Dame de la Garde : « Love ta Bonne Mer ! » Plus de 500 participants avaient ramassé 439 kilos de déchets.

Une marche de 800 km pour dénoncer la pollution des masques

Entre octobre et novembre 2020, le fondateur de l’association 1 Déchet par jour, Edmund Platt accompagné de Frédéric Munsch, photojournaliste engagé ont entamé une marche contre les déchets de 800 kilomètres, entre Marseille et Paris. Ils ont ramassé plus de 6 400 masques chirurgicaux sur leur parcours, pour sensibiliser le plus grand nombre à l’impact écologique de ces ustensiles laissés à l’abandon sur le sol. « L’ONU le dit, 75 % des masques jetables risquent de se retrouver dans des décharges ou dans les mers », ont-ils rappelé durant ce périple.

Un périple à l’impact positif. « Aujourd’hui, par exemple, la mairie du 9e arrondissement de Paris à mis en place un système de collecte de masques pour les recycler, grâce à la rencontre avec notre association et des entreprises mobilisées sur ce sujet« , explique Adrien Piquera.

Ce qui pourrait vous intéresser

Clean Walker : l'initiative d'un citoyen pour nettoyer les villes Article -
Par Sandra Coutoux

Clean Walker : l'initiative d'un citoyen pour nettoyer les villes

TENDANCE - Ils inspirent au quotidien de milliers de personnes via leur compte Instagram en démontrant qu’une vie plus écologique et responsable est possible. Découvrez ces citoyens influenceurs qui sèment des graines de conscience green sur les réseaux sociaux. Aujourd'hui, rencontre avec le vidéaste Benjamin Carboni, le fondateur du mouvement Clean Walker.

Écologie
masque à la plage Article -
Par Sandra Coutoux

Ces initiatives citoyennes luttent contre la pollution des masques

Les masques chirurgicaux ont envahi certaines rues, plages, et forêts. Face à l'incivilité ou l'ignorance, des citoyens et des citoyennes ont décidé de prendre les choses en main en ramassant les masques qu'ils trouvent sur leur passage. Colère, besoin d'agir et de sensibiliser aux enjeux écologiques, leurs motivations sont multiples...Voici 3 initiatives spontanées de citoyens engagés.

Écologie Société
5 initiatives écolo qui ont marqué 2019 Article -
Par Sandra Coutoux

A Annecy, une famille lance l'opération #ICleanMyLake

INITIATIVE - Philippe et ses quatre enfants, âgés de 9 à 17 ans, sont des amateurs de plongée en apnée. Ils ont décidé de nettoyer le lac d'Annecy pour sensibiliser le public à la protection de l'environnement.

Écologie