fbpx
Article

Ces pétitions qui ont (vraiment) changé les choses

Une signature peut changer le monde ! Sarah Durieux, directrice de la plateforme de pétitions en ligne Change.org, nous le rappelle dans son livre "Manuel d'activisme pour reprendre le pouvoir", publié aux éditions First. Vous doutez encore ? Alors voici quelques exemples de pétitions réussies en France qui ont eu un véritable impact !
Par Sandra Coutoux
pétition
picto_1 Crédit : Clem Onojeghuo / Unsplash

Un jeune apprenti boulanger régularisé dans le Vercors

Grâce à la mobilisation d’un couple de boulangers installé à Fontaine-en-Isère et au soutien de 30 000 personnes,  Mamadou va pouvoir continuer sa formation de boulanger. Ce jeune migrant malien, arrivé en France en 2016, avait démarré un CAP en alternance en septembre 2019 et devait le terminer en août 2022. Malheureusement, sa demande de titre de séjour a été refusée et une obligation de quitter le territoire français à été délivrée à son encontre au grand désespoir du couple. Une décision incompréhensible pour ces boulangers qui ne trouvent quasiment pas de jeunes pour entrer en apprentissage. Ils ont lancé une pétition en janvier 2021 adressée à la préfecture de l’Isère et le préfet a finalement décidé de proposer un titre de séjour d’un an renouvelable au jeune malien.

En janvier, quasiment au même moment, un autre boulanger, à Besançon, a décidé de ne plus s’alimenter pour demander la régularisation de Laye, son jeune apprenti guinéen tout juste âgé de 18 ans, lui aussi menacé d’expulsion. Après 10 jours de grève de la faim, et une mobilisation citoyenne qui a permis de rassembler 242 000 signatures via la plateforme change.org, le jeune homme a été autorisé à rester sur le territoire français.

3919 : la victoire des associations féministes

« Ensemble, nous avons dénoncé la logique mercantile et managériale qui sous-tendait ce projet de marché public menaçant la continuité et la qualité d’un service essentiel aux femmes« , se félicite la Fédération nationale solidarité femmes, trois mois après avoir lancé une vaste mobilisation contre le projet du gouvernement de lancer une procédure de marché public, censée désigner l’opérateur gérant la ligne d’écoute 3919 pour les femmes victimes de violences conjugales. Le gouvernement souhaitait recourir à la mise en concurrence pour offrir un service  24h sur 24h et 7 jours sur 7. La Fédération nationale solidarité femmes, qui gère ce numéro d’urgence depuis près de 30 ans, craignait que la qualité de service ne soit plus au rendez-vous, si d’autres opérateurs étaient désignés. Des associations, des élus, et plus de 66 000 citoyens et citoyennes signataires de la pétition en ligne ont réussi à faire changer d’avis le gouvernement qui a finalement décidé d’arrêter la procédure de marché public. La fédération a appelé « le gouvernement à prendre en compte sa demande de revalorisation de la subvention pour le fonctionnement du 3919, dans le cadre d’une convention pluriannuelle d’objectifs et de moyens (CPOM), afin de poursuivre les activités des associations féministes qui accompagnent les femmes victimes de violence ».

Les pailles en plastique enfin interdites en France

L’association Bas les pailles se mobilise depuis 3 ans pour interdire les pailles en plastique qui polluent les océans et représentent un danger pour les animaux marins. En France, chaque jour, 8,8 millions de pailles sont utilisées et jetées et ce, uniquement dans la restauration rapide. Les pailles en plastique font partie des 10 déchets les plus ramassés sur les côtes françaises. La pétition lancée pour interdire les pailles en plastique a rassemblé  182 497 signatures. Depuis le 1er janvier 2021, la France a fait un pas de plus dans la lutte contre le plastique à usage unique en interdisant les pailles en plastique (parmi d’autres objets du quotidien, comme les couverts, les gobelets). Un délai de six mois est cependant accordé aux distributeurs pour écouler leurs stocks.

Ils ont obtenu l’accès à la nature pendant le confinement

Dès le premier confinement, en avril 2020, Billy, guide de haute montagne et Solène, médecin généraliste, créent une pétition pour obtenir un accès responsable à la nature en rappelant au président de la République que la nature contribue à stimuler le système immunitaire, en soulageant le stress et l’anxiété.  « Nous vous demandons d’autoriser un accès encadré aux espaces naturels de proximité, dans le strict respect des gestes barrières« , ont-ils écrit dans leur pétition ligne. Fin 2020,  200 000 personnes ont soutenu leur démarche, parmi lesquels le psychiatre Christophe André ou encore l’apnéiste Guillaume Néry. « Si on a pu faire évoluer la règle des déplacements limités de 1 km à 20 km durant le deuxième confinement, c’est grâce à la mobilisation des citoyens, des élus, des sportifs et des professionnels de santé« , se réjouit Billy.

Pour aller plus loin  :  Manuel d’activisme pour reprendre le pouvoir, de Sarah Durieux publié aux éditions First.

Ce qui pourrait vous intéresser

La convention citoyenne pour le climat Article -
Par Sandra Coutoux

La convention citoyenne pour le climat, c'est quoi ?

DANS l'ACTU - 150 citoyens français vont être tirés au sort d'ici fin septembre pour participer à la convention citoyenne pour le climat. Leur mission ? Faire émerger des solutions concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % en 2030.

Écologie
Partagez vos idées d'actions pour l'environnement Article -
Par Sandra Coutoux

Partagez vos idées d'actions pour l'environnement

INITIATIVE - Comment agir ensemble pour l'environnement ? C'est la question lancée par la plateforme de consultation citoyenne indépendante Make.org. L'objectif de la démarche ? Collecter des idées issues de la société civile pour les mettre en oeuvre sur le terrain. Explications avec Axel Dauchez, fondateur de Make.org.

Écologie
Vos idées vertes Article -
Par Philippe Lesaffre

Vos idées vertes, la plateforme pour proposer des solutions locales

INITIATIVE - Vous avez des solutions en tête qui permettraient de répondre concrètement aux grands défis environnementaux ? Partagez-les sur la plateforme de coconstruction Vos idées vertes.