Article

Autonome, collaboratif… Comment les Français rêvent de leur habitat

EN BREF – Une étude réalisée par l'ObSoCo fait le point sur les aspirations des Français en matière d’habitat. Les envies de changements sont bien présentes, mais hétérogènes.
Par Héloïse LEUSSIER
Autonome
picto_1 Autonome, collaboratif… Comment les Français rêvent de leur habitat

Les Français aiment leur logement, mais aspirent à un meilleur cadre de vie, si l’on en croit l’étude réalisée par l’ObSoCo et ses partenaires Nexity, Somfy et CDC Habitat, dévoilée jeudi 21 mars. 72 % d’entre eux sont satisfaits de leur logement, même si 75 % déclarent y subir au moins une forme de nuisance, le plus souvent liée aux performances énergétiques ou à l’acoustique.

En même temps, 6 Français sur 10 aspirent à aller vivre ailleurs dont 26 % le souhaitent « beaucoup ». Cette part grimpe à 72 % chez les habitants de l’agglomération parisienne (contre 50 % seulement des personnes vivant dans des communes rurales).

82 % des personnes interrogées pour l’étude indiquent vouloir vivre dans le cadre d’un village quand on leur demande de choisir parmi différentes images. A noter qu’ils sont respectivement 71 % et 70 % à se dire intéressés par la présence de services de santé et de commerces à proximité de leur lieu d’habitation.

Retrouvez notre dossier « Quel avenir pour nos campagnes » dans notre dernier numéro

L’autonomie plus plébiscitée que le partage

L’étude met en avant un certain intérêt des Français pour les enjeux écologiques. 90 % d’entre eux se déclarent prêts à réduire leur consommation énergétique si la dégradation de la situation environnementale l’impose, 73 % souhaitent devenir autonomes en matière énergétique et 65 % aimeraient tendre vers l’autonomie alimentaire.

Pour autant, tout le monde n’est pas prêt au grand changement. 35 % des Français ne se projettent pas dans des formes d’habitat alternatives et 16 % rejettent tous les modes d’habitat alternatifs. Quant à l’habiter collaboratif, il ne séduit que 18 % des personnes interrogées. 84 % des Français se disent prêts à mutualiser au moins un type de service avec leurs voisins … mais seulement un tiers souhaiteraient pouvoir disposer d’équipements et de services mutualisés dans le cadre de leur habitat.

À lire aussi : Petit à petit, l’habitat participatif fait son nid

Écologie