fbpx
Article

Aujourd’hui, c’est Lundi vert !

Lundi vert nous invite à consommer ni viande ni poisson, chaque lundi, durant un an. Une initiative qui pourrait permettre de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre liées à notre alimentation.
Par Geoffrey Chapelle
picto_1 Crédit : James Sutton / Unsplash

Originaire de Baltimore, aux États-Unis, le concept de Lundi vert a été adopté par de nombreux citoyens à travers le monde, y compris en France, où l’initiative a été relayée par Laurent Bègue (Professeur de psychologie sociale) et Nicolas Treich (Directeur de recherche à l’Institut national de la recherche agronomique). Depuis le 28 septembre dernier, la deuxième campagne de Lundi vert est lancée, et invite une nouvelle fois les consommateurs du monde entier à manger végétarien tous les premiers jours de la semaine. Objectif : réduire de 20 % notre consommation de viande d’ici à 2030, et ainsi limiter les émissions liées au transport et à l’élevage d’animaux.

Pour cette nouvelle campagne, les légumineuses sont à l’honneur. Pourquoi elles ? Parce qu’elles ont tendance à être boudées – notamment par les Français qui en consomment quatre fois moins que la moyenne mondiale -, au profit du riz ou des pâtes, alors que leurs apports sont extraordinairement bénéfiques pour l’organisme, notamment en termes de protéines, de glucides et de fibres.

5 millions de tonnes de CO2 en moins

Leur production est également bien moins énergivore et polluante que l’élevage de bétail, par exemple. Sur le site spécialisé science.sciencemag.org, on y apprend que la viande de bœuf dégage plus de 50 fois plus d’émissions que les légumineuses, par calorie ou par protéine. Les produits végétaux nécessitent moins d’eau, n’impliquent pas autant de déforestations à l’échelle mondiale (moins de surface requise), et émettent beaucoup moins de particules fines…

Selon le scénario établi par Lundi vert, si les Français remplacent la viande par des légumineuses chaque lundi, pendant un an, ils permettraient d’épargner l’émission de 5 millions de tonnes de CO2 supplémentaires à la planète, soit l’équivalent du trafic intérieur aérien annuel en France…

Lundi vert s’appuie donc sur un triptyque bénéfique à tout le monde : la sauvegarde de la planète, le respect des animaux et la santé de l’homme. Trois bonnes raisons de s’y mettre sérieusement, car le changement passera aussi par notre alimentation. Et si vous êtes en panne d’inspiration, de nombreux sites et blogs proposent des recettes végétariennes pour les lundis verts, comme sabnpepper.com, qui recense pas moins de 52 idées de plats : des lasagnes aux risottos, en passant par les veloutés.

Ce qui pourrait vous intéresser

La viande et le lait plus polluants que jamais Article -
Par Héloïse LEUSSIER

La viande et le lait plus polluants que jamais

DÉCRYPTAGE – Une nouvelle étude fait le point sur l’impact de l’élevage sur la planète. Avec des chiffres inquiétants sur les émissions de la viande et du lait.

Écologie
Quelle solution pour mettre fin à la souffrance animale ? Article -
Par Alexandra LUTHEREAU

Quelle solution pour mettre fin à la souffrance animale ?

EXTRAIT DU MAG - La maltraitance dans les abattoirs soulève les cœurs. Pour y mettre fin,…

Écologie
Stomy Bugsy fier d'être végan Article -
Par Sandra Coutoux

Stomy Bugsy fier d'être végan

Plus de viande, ni d’œuf, et encore moins de lait de vache dans son frigo. Le rappeur Stomy Bugsy, auteur du morceau culte Mon papa à moi est un gangster a adopté le mode de vie végan depuis deux ans et milite contre la souffrance animale.  

Extrait du mag
élevage de bovins en france ÉvÉnement

Elevage industriel : le bien-être animal est dans le pré (Live Facebook)

Elevage industriel : le bien-être animal est dans le pré (Live Facebook & podcast)

Agriculture Consommation