Article

Au Bibliovore, la culture c’est le partage

Corentin et Valérie Halley ont toujours aimé les livres. Ces anciens profs de français ont quitté l’éducation nationale pour créer Le Bibliovore à Tours, une librairie d’occasion à petit prix qui a fait le pari de l’économie circulaire et de la culture de proximité. Valérie nous raconte leur histoire.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Le Bibliovore

« Notre librairie, n’est pas qu’une librairie »

« En 2012, Corentin a décidé de lâcher son poste de prof de français pour se lancer dans la vente de livres d’occasion à petits prix. Il achetait des livres à des particuliers (à leur domicile ou lors de comptoirs d’achats éphémères) pour les revendre sur les marchés, déjà à prix unique : 3 euros le livre, 10 euros les 4.  On répondait sans le savoir à un besoin, puisque les gens qui souhaitaient faire de la place dans leur bibliothèque ne savaient pas quoi faire de leurs livres. Des brocantes, on est passé à la librairie physique en 2018, en s’installant dans notre quartier préféré de Tours, rue Colbert, où l’on a conservé les mêmes tarifs que sur les marchés, avec des livres en très bon état.  »

Des livres d’occasion en très bon état à petits prix

« On achète les livres 1 euro le kilo, au feeling. On prend des risques, et on renouvelle les livres très souvent. On a environ 1 000 nouveautés par semaine. C’est beaucoup de travail. Mais notre librairie n’est pas qu’une librairie. Elle est un lieu ouvert sur la vie locale. On tient beaucoup à organiser des expos d’artistes locaux. On aime bien mettre de la musique dans la boutique, on est un peu comme à la maison, on peut s’asseoir par exemple ! Chez nous, les gens se rencontrent. Des histoires d’amitié sont nées dans notre boutique !

Une affaire de famille

« J’ai quitté l’Éducation nationale moi aussi pour me consacrer à plein temps à la librairie, et un de nos fils, Arthur, travaille avec nous, ce qui nous permet d’être ouverts 7 jours sur 7. C’est devenu une aventure familiale. Pour nous, la culture, c’est le partage. On résiste aux grandes enseignes de la vente en ligne parce qu’on croit fort dans le lien humain, et on préfère accueillir nos clients plutôt que de faire des envois par la Poste : c’est plus sympa et aussi plus écolo ! Pour nous, le livre, c’est plus qu’un produit, c’est une ouverture sur le monde. Aujourd’hui, notre concept a fait des petits, et des Bibliovores sont nés à Blois, Poitiers, Angers, Orléans, et bientôt Limoges. Des libraires passionnés reprennent l’idée, et nous les accompagnons avec enthousiasme. »

Le Bibliovore

91 rue Colbert – 37000 Tours.

Découvrez tous les visages de la culture engagée dans le nouveau numéro de MOUVEMENT UP #7.

 

Découvrez notre numéro d’été dédié à la culture !

 

Mouvement UP 7Mouvement UP#7 : Essentiel !

En quoi la culture est ESSENTIELLE au pacte social ? Comment les artistes s’approprient les sujets d’actualité et les luttes ? Retrouvez la nouvelle garde de la culture française et internationale ! Après 15 mois d’enfermement, ils et elles reviennent débordant.e.s de créativité, d’ingéniosité et se retrouvent tous dans les pages de notre nouveau numéro.

 

 

Ce qui pourrait vous intéresser

Article -
Par Sandra Coutoux

Renaissances, l'expo immersive pour apprendre à changer le futur

La Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris, vous propose en ce moment Renaissances, une expérience en ligne où vous serez immergé dans le futur. Comment vivrons-nous en 2023, 2029, 2045… ? À travers trois scénarios troublants de réalisme et des fictions interactives décryptées par des scientifiques, vous allez progressivement apprendre à surmonter vos angoisses et envisager un avenir à la fois possible et souhaitable.

Écologie Culture
Article -
Par Sandra Coutoux

David Ken : "Le rire peut nous sauver de beaucoup de choses"

Il a fait du rire à la fois un projet artistique et un moyen de rapprocher les gens après la pandémie. Le photographe David Ken immortalise les éclats de rire des soignants et des patients à l’hôpital, dans le cadre du LOL Project.

Culture
« L’objectif premier de Recyclivre est d’instaurer un réflexe éco-citoyen » Article -
Par Alexandra LUTHEREAU

« L’objectif premier de Recyclivre est d’instaurer un réflexe éco-citoyen »

INTERVIEW - Écologique et solidaire, Recyclivre, lancée en 2008, propose tout un panel de solutions gratuites pour se débarrasser de ses livres, CD et DVD, comme l'explique Sarah Régis-Lydi, responsable de la communication Recyclivre.   

Solidarité