Article

À Montpellier, il valorise « le printemps des hirondelles »

Émerveillé par la nature depuis son plus jeune âge, Anthony Gontier sensibilise sur les questions de biodiversité en ville. Il est à l’origine, avec d’autres, de la construction d’un nichoir-composteur original à Montpellier, baptisé « le printemps des hirondelles », qui a un double objectif.
Par Philippe Lesaffre
Hirondelles rustiques
picto_1 Crédit : Patricia Fenn Gallery / Getty Images

Le déclin des populations d’espèces d’oiseaux, notamment en zones urbaines, l’interpelle et l’inquiète. D’où son envie d’agir sur son territoire autour de Montpellier. Dans la cité héraultaise, il a pu « observer moins d’espèces d’hirondelles » que dans les communes environnantes par exemple, et cela l’a frappé. Ingénieur spécialisé dans l’énergie, il se mobilise depuis 2018 au sein de la Jeune Chambre économique de Montpellier, une association visant à faciliter l’engagement des 18-40 ans (il est vice-président en charge des partenariats). Et il est notamment à l’origine de la conception d’un nichoircomposteur. Culminant à plus de quatre mètres de haut, celui-ci est destiné à favoriser la biodiversité urbaine en centre-ville. Un mobilier urbain en bois qui a été installé en mars dernier dans le square Jean-Monnet à Montpellier, avec l’aide de bénévoles de son association, ainsi que des alternants des Compagnons du devoir de Baillargues.

L’idée, donc : abriter, d’une part, jusqu’à une vingtaine de nids de plusieurs espèces d’oiseaux présentes dans les villes, telles que des hirondelles rustiques ou de fenêtre, des mésanges, des moineaux, d’une part, ainsi que des gîtes de chauves-souris, d’autre part.

Déclin des espèces

Grâce à la présence d’un verger, situé juste à côté, ces espèces volantes peuvent se nourrir notamment d’insectes, qui pourront aussi se développer grâce au compost. Les riverains sont invités à y venir déposer leurs restes alimentaires (hors viande et huile), ce qui par ailleurs conduira à fertiliser le sol.

Inciter les passants à valoriser les épluchures et les fanes de légumes : voilà l’enjeu de cette initiative urbaine (soutenue par la branche locale de la LPO et de la ville), mais pas seulement. « Des référents de la métropole vont également être choisis pour venir sensibiliser les personnes présentes, dont des enfants, au compostage, aux enjeux de la biodiversité et de la condition des espèces« … qui disparaissent. Petit à petit, ni vu ni connu. « Les personnes, je pense, ont conscience de l’évolution des populations, analyse Anthony, sensible à la cause environnementale et des voyageurs du ciel depuis toujours, mais c’est une donnée assez abstraite, on ne la perçoit pas au quotidien. »

« Cohabiter sereinement avec la faune sauvage »

Pourtant, le bilan est lourd : « Un peu moins du tiers des populations d’hirondelles de fenêtre ont disparu en 12 ans. Pour les moineaux domestiques, la perte est de 10 % en deux décennies. » Avec son mobilier urbain, Anthony a trouvé une nouvelle raison de rappeler les chiffres somme toute assez catastrophiques. Mais aussi insister sur des aspects plus positifs.

« L’idée est également de faire comprendre aux citadins qu’il est possible de cohabiter sereinement avec une faune sauvage proche de nous. Il y a aussi un fort enjeu à intégrer la nature en ville, faune et flore. C’est une étincelle : avec « le printemps des hirondelles », on peut démontrer qu’il est indispensable de changer notre vision de vivre la ville. » Et de poursuivre : « Devant la morosité ambiante, c’est aussi une belle annonce et une initiative que l’on souhaite inspirante permettant de montrer aux riverains que des jeunes s’engagent pour le bien commun. De bonnes choses se passent autour d’eux… »

square montpellier nicheur-composteur
Le nicheur-composteur

Ce qui pourrait vous intéresser

rouge-gorge de montpellier : et si vous observiez les oiseaux pendant le confinement Article -
Par Philippe Lesaffre

Et si vous observiez les oiseaux dans votre jardin ?

La Ligue pour la protection des oiseaux vous propose de recenser les oiseaux qui se posent sur votre jardin, en ces heures de confinement forcé.

Animaux Écologie
La pollution sonore affecte aussi les espèces d'oiseaux Article -
Par Héloïse LEUSSIER

La pollution sonore affecte aussi les espèces d'oiseaux

EN BREF - Silence, la pollution sonore tue. Le bruit des villes et des transports a…

Écologie
Espèces menacées : comment agir pour la biodiversité ? Article -
Par La rédaction

Espèces menacées : comment agir pour la biodiversité ?

La Terre a perdu 60 % de ses animaux sauvages depuis 1970, selon un rapport très alarmant de WWF.. Que faire pour inverser cette courbe menaçante ?

Écologie