Article

A Bordeaux, les personnes âgées s’évadent en triporteur

L'association A vélo sans âge propose à des personnes âgées résidant en EHPAD de prendre l'air à bord d'un vélo-triporteur piloté par des bénévoles. Cette initiative née au Danemark en 2012 a pour ambition de créer du lien entre les générations et de lutter contre l'isolement du grand âge. 
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Association A vélo sans âge

Le Danois Ole Kassow a eu l’idée de créer l’association après avoir observé que les résidents d’une maison de retraite située à côté de chez lui semblaient terriblement s’ennuyer. Pour leur offrir une bouffée d’air, il leur a proposé de faire un tour dans son vélo-triporteur électrique. Près de 10 ans plus tard, l’association s’est développée un peu partout en Europe et surtout en France, qui compte à ce jour une trentaine d’antennes.

Pascal Derache a cofondé l’association bordelaise en 2017. Ce passionné de vélo a réussi, par le hasard des rencontres et le soutien de bénévoles, à nouer des partenariats avec quatre Ehpad de la ville. Quelques demi-journées par semaine, il emmène, à bord d’un triporteur motorisé, des personnes âgées fragiles pour une balade dans un parc de la ville. Une bouffée d’oxygène d’autant plus appréciée par les résidents après la crise du COVID.

Reconnecter les personnes âgées à la vie

« Les bienfaits pour les personnes âgées sont visibles, explique Pascal Derache, les aides-soignants observent qu’elles dorment mieux et sont moins agitées. » L’intérêt des sorties en triporteur est à la fois le bien-être physique et psychologique suscité, mais pas uniquement. « Une fois en Ehpad, nos grands-parents vivent retirés du monde, et deviennent invisibles. Avec nous, ils retournent dans la vie, voient les enfants dans les parcs, sentent le vent dans leurs cheveux« , poursuit Pascal. Pour cela, l’antenne bordelaise dispose de trois vélos adaptés qui peuvent transporter deux personnes à l’avant. Des vélos financés grâce aux dons de particuliers et d’entreprises.

A la recherche de nouveaux bénévoles

L’association bordelaise a besoin de nouveaux bénévoles habitués au vélo urbain pour nourrir l’équipe de pilotes de triporteurs. « L’année dernière, nous avons bénéficié de l’arrivée de services civique européens, et cela a été un succès, mais cette année, nous manquons de bénévoles « , précise Pascal. Si vous souhaitez vous investir, il suffit de contacter l’association ici. Il est aussi possible de créer une antenne dans votre ville en contactant l’association nationale A vélo sans âge.