Article

3 solutions pour accompagner vos ados dans leur orientation

La rentrée scolaire vient à peine de commencer, et les adolescents doivent déjà se poser de nombreuses questions sur leurs choix d'orientation. Mais comment savoir à 15, 17 ou 19 ans quel est le meilleur chemin à prendre ? Comment s'en sortir dans la jungle de Parcoursup ? Voici 3 solutions pour aider votre ado à choisir une voie qui lui ressemble.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Pixabay

Dès la fin du collège et au début du lycée, les adolescents sont amenés à s’interroger sur leur avenir. Selon un sondage mené par le groupe BVA en février 2021, sur la confiance en l’avenir des jeunes, 86 % des lycéens et étudiants déclarent être inquiets concernant leurs choix d’orientation. La récente réforme du bac et la mise en place de la plateforme Parcoursup sont sources de stress pour les jeunes et leurs parents. Voici comment retrouver un peu de sérénité, à l’aube des grandes décisions.

L’application WEEPREP, pour mieux se connaître

« Les conseillers d’orientation accompagnent les élèves de façon sporadique, ils n’ont pas le temps d’individualiser leurs parcours. Grâce au numérique, nous proposons des outils qui prennent en compte les désirs, les compétences et les talents d’un jeune pour l’aider à construire une vie qui a du sens, car tout cela prend du temps« , nous explique Laila Ducher, créatrice de l’application gratuite Weeprep, lancée fin 2019.

Cette ancienne professeure de français et de langues étrangères, qui a aussi été coache en mobilité professionnelle, avait à cœur d’accompagner les jeunes avec des outils innovants. Cette application gratuite  propose plus de 100 podcasts pour apprendre à développer ses compétences psychosociales, mais s’appuie aussi sur des exercices utilisés en coaching ( « Ikigaï », « Arbre monde », « la ligne de vie » ) adaptés ici aux adolescents, pour les aider à mieux se connaître. « Nous avons créé un parcours pédagogique en nous appuyant sur des enseignements issus des sciences cognitives et sociales, qui seront d’ailleurs utiles tout le long de la vie« , précise Laila.

Parmi les 50 000 utilisateurs, en moyenne âgés de 16 ans, on compte près de 60 % de filles. Un projet important pour Laila Ducher, également maman et déléguée de parents d’élèves, qui espère ainsi contribuer à armer les jeunes avant leur arrivée dans la jungle de Parcoursup. Une plateforme qui, selon elle, renforce les inégalités et stresse de nombreux élèves. « Parcoursup est perçu comme un robot qui va déterminer, à partir des 10 vœux obligatoires, l’avenir d’un jeune. Mieux vaut donc bien se connaître pour faire les meilleurs choix pour soi.« 

 MYJOBGLASSES pour rencontrer des professionnels

La plateforme a été couronnée parmi la meilleur de la Edtech en 2020. Elle a été créée en 2015, par Frédéric Voyer, ancien ingénieur qui, à 30 ans, s’est demandé pourquoi il avait choisi ce métier. Aujourd’hui, il aide les 15-30 ans à trouver un métier qui fait sens en les mettant en relation avec un réseau de  52 000 mentors de plus de 3 000 entreprises.

« L’objectif est d’aider les jeunes à élargir leur vision des métiers existants. » Un vrai plus pour un lycéen qui, par exemple, va devoir présenter son projet d’orientation dans la nouvelle épreuve du Grand oral du Bac, et postuler à des formations sur Parcoursup en exposant ses motivations. « Les jeunes peuvent contacter les mentors via la plateforme, et ils échangent par téléphone, ou par visio. Nous  accompagnons les jeunes en amont pour qu’ils puissent bien poser leurs questions, et déterminer les secteurs d’activité qui les intéressent« , précise Frédéric. Cet outil de mentorat est totalement gratuit. Certains conseillers d’orientation utilisent la plateforme pour faire connaître.

D-POTENTIELS, une plateforme de coaching destinée aux 15-25 ans

« Nous sommes partis de ce constat : 80 % des jeunes se trompent dans leur orientation. Tout simplement parce qu’ils n’ont pas appris à se connaître« , analyse Ilda Coppa, créatrice de D-Potentiels, également formatrice en compétences socio-émotionnelles et instructrice en méditation de pleine conscience pour enfants et adolescents. Cette ancienne enseignante a travaillé avec des jeunes en décrochage scolaire avant de lancer cette plateforme qui propose différents programme d’accompagnement à la réussite et à la l’orientation. L’objectif n’est pas ici de trouver un métier, mais de savoir ce qui est important pour soi.

Il faut compter entre 147 et 247 euros par mois en fonction des programmes annuels. « On y explore sa relation aux autres, le fonctionnement de la mémoire, on dispose d’un coach individuel et on a accès à des contenus dédiés« , poursuit Ilda. Alors quels sont les ingrédients de la réussite et de l’épanouissement ? « Une solide estime de soi, mettre du sens dans ce qu’on fait et avoir des compétences relationnelles« , nous répond-elle. Autant de choses que l’on apprend pas (encore) à l’école. C’est pour cette raison que Ilda Coppa a bien l’intention de créer des partenariats à l’avenir avec des établissements scolaires.