Article

3 idées de reconversion aux métiers de la transition

62 % des 25-34 ans ont envisagé une reconversion, selon une récente étude de l'Institut BVA. Pourquoi ne pas en profiter pour aller vers un job qui participe à la transition écologique et sociale ? Voici quelques pistes pour contribuer à lutter contre le réchauffement climatique.
Par Sandra Coutoux
picto_1 Crédit : Kamala Sarasvati - unsplash

Maraîcher(e) bio, pour mieux nourrir les gens

Le maraîchage bio est une activité professionnelle en plein essor, qui va dans le sens de l’alimentation en circuit court. La majorité des nouveaux installés se lancent dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Pour mûrir son projet, le premier pas est peut-être de visiter de fermes, d’échanger avec des producteurs et productrices bio en place, voire de travailler en tant qu’ouvrier agricole. De la production à la commercialisation, de nombreuses compétences sont à mobiliser pour ce métier exigeant. Le brevet professionnel responsable d’entreprise agricole peut être une base solide ainsi qu’un BEP ou un bac pro option production horticole, spécialité florale, légumière, ou fruitière. Les chiffres d’affaires des exploitations maraîchères varient de 14 000 € à 51 000 € par personne et par an, avec une moyenne à 29 000 €.

Expert(e) de la rénovation énergétique pour la neutralité carbone

Artisans, techniciens, architectes… Les dernières études avancent qu’il faudrait former autour de 250 000 personnes sur tous les métiers de la rénovation énergétique d’ici 2030, pour atteindre la neutralité carbone en 2050 et lutter contre la précarité énergétique. Il existe de très nombreux métiers à découvrir sur le site de l’AFPA  et de l’ADEME.

Expert(e) en sobriété numérique pour limiter la pollution

Si, aujourd’hui, le numérique ne représente que 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, la forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d’ici 2025. Pour répondre à cet enjeu, le concept de sobriété numérique est né pour réduire l’empreinte écologique du numérique. Le Club Green IT et GreenIT.fr ont popularisé avec succès le terme « numérique responsable ».  Des compétences en ce domaine aideraient les entreprises et les organisations à réduire leur impact carbone. Pour tout savoir sur les formations Green IT, c’est par ici.

 

Ce qui pourrait vous intéresser

L'homme et le digital Article -
Par Sandra Coutoux

Frédéric Bordage : « Le numérique doit être un outil au service de l’humanité et non ce qui accélèrera sa perte »

Nos vies numériques pèsent lourdement sur l’environnement. Depuis 15 ans, Frédéric Bordage, fondateur du blog GreenIT.fr, s’interroge sur les alternatives pour lutter contre cette pollution invisible. Cet ancien développeur partage des bonnes pratiques et des retours d’expérience avec une communauté de 30 000 lecteurs-contributeurs.

Technologie
Comment lutter contre la précarité énergétique ? Article -
Par Sandra Coutoux

Comment lutter contre la précarité énergétique ?

Découvrez la solution innovante de Vincent Legrand, directeur de Dorémi, pour aider les ménages modestes à baisser le coût de leurs factures de chauffage. Un acteur du changement que nous vous présentons en partenariat avec Ashoka, premier réseau mondial d'entrepreneurs sociaux. 

Solidarité
Article -
Par Sandra Coutoux

Les pépites vertes : le média des métiers de la transition

Marion analyse les impacts des entreprises sur la planète, Alexandre a fondé une marque de mode responsable, Damien est ingénieur en économie circulaire... Leur parcours engagé est mis en lumière sur la plateforme les Pépites Vertes. Un site qui aide les jeunes à trouver un job au service de la transition écologique.

Écologie